Différences entre versions de « Débat »

De Wiki-TEDia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ligne 34 : Ligne 34 :
  
  
Le débat académique porte habituellement sur une question de fait (''exemple : Les ovnis existent'') ou sur une question de valeur (''exemple : les femmes sont meilleures que les hommes''), plutôt que sur une question politique (''exemple : qu’il soit résolu que le gouvernement augmente le pouvoir des policiers'') que l’on retrouve habituellement dans le débat parlementaire. La proposition peut être une question de politique et dans ce cas, l’équipe affirmative peut présenter un plan de mise en œuvre de la politique proposée.
+
Le débat académique porte habituellement sur une question de fait (''exemple : Les ovnis existent'') ou sur une question de valeur (''exemple : les femmes sont meilleures que les hommes''), plutôt que sur une question politique (''exemple : qu’il soit résolu que le gouvernement augmente le pouvoir des policiers'') que l’on retrouve habituellement dans le débat parlementaire. La proposition peut être une question de politique et dans ce cas, l’équipe affirmative peut présenter un plan de mise en œuvre de la politique proposée.<br />
 +
 
  
 
'''Formules d’interpellation''' (F.C.D.É., 1997) :<br />
 
'''Formules d’interpellation''' (F.C.D.É., 1997) :<br />

Version du 29 novembre 2020 à 14:58


Appellation en anglais

Debate

Stratégies apparentées

La discussion en classe

Type de stratégie

Le débat est une microstratégie qui peut être utilisée en classe pour favoriser l’expression orale des participants, en plus de leur permettre de prendre position sur sujet ouvert à l’interprétation.

Type de connaissances

Le débat utilise principalement les connaissances factuelles car l’élève doit rechercher et analyser l’information pour structurer ses idées lors de l’argumentation.

Description

L’enseignement par l’utilisation du débat est une approche qui permet d’examiner les valeurs de la société, les questions controversés et les sujets d’actualités. L’élève a l’occasion de développer ses opinions, ses habiletés de persuasion, d’apprendre les modèles constructifs de confrontation et de faire des recherches pour préparer son argumentation. C’est une stratégie qui permet de développer l’écoute et l’expression orale face à un auditoire. «Un petit nombre de recherches empiriques auprès des jeunes démontre que, dans les pays en guerre ou fortement divisés par des positions émotionnelles profondément ancrées, ce type d’enseignement favorise une conscience plus ouverte à la différence de penser de l’autre. En conséquence, il a le potentiel d’encourager le développement des facultés critiques pouvant être utiles, par la suite, pour se prémunir contre l’adhésion à un discours de persuasion (McCully, 2017, p.161) cité par Didier,»


En salle de classe, le débat permet de simuler des procès et de discuter des idées. Il existe différents formats de débats qui sont le style parlementaire canadien, le style contre-interrogatoire, le style national canadien, le style britannique et le style mondial scolaire (FCDÉ, 2011)


La fédération canadienne des débats étudiants (F.C.D.É.) mentionne que le débat académique diffère du débat de style parlementaire par l’absence de contre-interrogatoire et d’interruptions des adversaires. Le débat académique convient aux orateurs débutants qui pourraient être intimidés par un contre-interrogatoire ou par des interruptions comme on en retrouve dans le style parlementaire. Pour éviter une série de discours indépendants, les orateurs doivent répliquer aux arguments de leurs adversaires pour rendre le débat plus intéressant.


Le débat de style académique présente une série de discours alternativement pour et contre une proposition. Ce type de débat ne contient que des discours (pas d’interruptions et pas de période de questions).


Le déroulement du débat académique est similaire aux autres types de débats. Le modérateur dirige le débat et présente chaque orateur au début de son discours et le remercie à la fin du débat. Le temps de parole est similaire à celui accordé dans les autres types de débats ce qui signifie que tous les orateurs disposent de la même période de temps.


Au Canada, les débats académiques à l’école secondaire suivent l’un des deux modèles de réfutation soit le débat d’Oxford ou le débat de Cambridge. « Dans le débat d’Oxford, chaque orateur ne parle qu’une fois, sauf le premier orateur affirmatif. Dans ce discours unique, l’orateur doit incorporer son discours constructif et sa réfutation. Le premier orateur affirmatif, ne peut pas incorporer sa réfutation dans son discours (car aucun orateur du côté négatif n’a encore parlé), alors on lui accorde une période de réfutation finale. Dans le débat Cambridge, chaque orateur parle deux fois, d’abord pour prononcer son discours constructif puis pour présenter sa réfutation » (F.C.D.É., 1997)


Le débat académique porte habituellement sur une question de fait (exemple : Les ovnis existent) ou sur une question de valeur (exemple : les femmes sont meilleures que les hommes), plutôt que sur une question politique (exemple : qu’il soit résolu que le gouvernement augmente le pouvoir des policiers) que l’on retrouve habituellement dans le débat parlementaire. La proposition peut être une question de politique et dans ce cas, l’équipe affirmative peut présenter un plan de mise en œuvre de la politique proposée.


Formules d’interpellation (F.C.D.É., 1997) :

Peu importe le modèle de débat académique, les orateurs s’adressent aux autres orateurs à la troisième personne en les désignant comme suit : le premier orateur affirmatif, le deuxième orateur négatif. Les orateurs peuvent s’adresser directement à l’auditoire : Ainsi, Mesdames et Messieurs, je conclus… Comme salutation, plutôt que de s’adresser à Monsieur le Président tel que dans le débat parlementaire, on emploie la formule suivante : Monsieur le modérateur (ou Madame la modératrice), honorables juges, dignes adversaires, Mesdames et Messieurs… De fait, il suffit de s’adresser à Monsieur le modérateur ou à Madame la modératrice. Les orateurs n’ont pas à employer de formule plus longue.

Conditions favorisant l’apprentissage

Identifier, expliquer et justifier les conditions d’apprentissage que la stratégie vise à favoriser. Décrire quelle est la preuve empirique de l’efficacité de la stratégie.

Niveau d’expertise des apprenants

Identifier si la stratégie est adaptée aux apprenants débutants, intermédiaires ou novices dans un domaine. Décrire comment la stratégie prend en considération le niveau des connaissances des apprenants dans le domaine ciblé. Donner des exemples.

Type de guidage

Décrire quel est le type de guidage et de support offert par la stratégie. Faire les liens avec le niveau d’expertise des apprenants en décrivant comment et pourquoi le type offert est censé favoriser l’apprentissage de ces apprenants.

Type de regroupement des apprenants

Le débat académique selon le modèle d’Oxford se déroule comme suit (F.C.D.É., 1997) :


1er orateur affirmatif (discours constructif) : 5 minutes

1er orateur négatif (discours constructif et réfutation) : 8 minutes

2e orateur affirmatif (discours constructif et réfutation) : 8 minutes

2e orateur négatif (discours constructif et réfutation) : 8 minutes

3e orateur affirmatif (discours constructif et réfutation) : 8 minutes

3e orateur négatif (discours constructif et réfutation) : 8 minutes

1er orateur affirmatif (réfutation) : 3 minutes

Plaintes au sujet des infractions aux règles d’un débat


Le débat académique selon le modèle Cambridge se déroule comme suit (F.C.D.É., 1997) :

Discours constructif :

1er orateur affirmatif : 5minutes

1er orateur négatif : 5 minutes

2e orateur affirmatif : 5 minutes

2e orateur négatif : 5 minutes

3e orateur affirmatif : 5 minutes

3e orateur négatif : 5 minutes


Réfutation :

1er orateur affirmatif : 3 minutes

1er orateur négatif : 3 minutes

2e orateur affirmatif : 3 minutes

2e orateur négatif : 3 minutes

3e orateur affirmatif : 3 minutes

3e orateur négatif : 3 minutes

Plaintes au sujet des infractions aux règles du débat


Le modèle Cambridge contrairement au modèle d’Oxford, permet de pratiquer les techniques de réfutation. Dans ce modèle, l’auditoire s’attend à une attaque des arguments présentés par les adversaires, il n’y a pas que des discours sans liens entre eux. Par contre, le modèle Cambridge est très rigide par la présentation du discours constructif par tous les orateurs, suivi par la réfutation par tous les orateurs. Il ne permet pas de réfuter les arguments de l’adversaire avant la présentation des arguments de l’orateur. Les règles interdisent de présenter des arguments pendant la période de réfutation formelle. L’argumentation est présentée dans le discours constructif.

Milieu d’intervention

Décrire dans quel milieu éducatif la stratégie a été utilisée. Donner des exemples.

Conseils pratiques

Dans la mesure du possible, fournir des conseils, des « trucs » ou des « astuces » en lien avec des exemples issus de la pratique « réelle » de cette stratégie.

Bibliographie

Ici figurent toutes les ressources informationnelles ((articles, livres, chapitres) qui ont été lues et utilisées par les contributeurs successifs pour rédiger la fiche. Citez vos ressources selon les normes APA. Vous pouvez insérerl'hyperlien vers la ressource.

Webographie

Placez dans cette section des ressources informationnelles complémentaires disponibles sur le web, qui ne sont pas les articles scientifiques, les livres ou les chapitres de livres. Chaque ressources doit être décrite brièvement.Indiquez l'hyperlien et la date de consultation. Tâchez de citer vos ressources selon les normes APA.

Veille informationnelle - Ressources disponibles pour rédiger et améliorer la fiche

Cette section sert pour indiquer les sources disponibles sur la stratégie dont traite la fiche et, éventuellement, des sujets plus généraux mais liés de près à la thématique de la fiche. Si vous utilisez ces sources pour rédiger votre contribution, vous devez les citer dans votre texte et, de plus, les déplacer dans la section Bibliographie ou Webographie. La catégorisation des sources en "webographie" ou "bibliographie" n'est pas obligatoire dans cette section, mais elle tout de même souhaitable.