"Démocratie et pouvoir"

De Wiki-TEDia
Aller à : navigation, rechercher

Source

Cette histoire provient de mon expérience personnelle lorsque j’enseignais à un groupe de 20 élèves.

Protagonistes

Je suis donc l’enseignante, protagoniste principale, dans cette situation, me trouvant dans un conflit de valeurs avec une autre enseignante. Nos deux approches très différentes à l’égard des élèves posent un problème éthique. Mes élèves doivent jongler avec deux approches contradictoires. Je me retrouve donc devant un dilemme éthique : respecter les méthodes de ma collègue ou insister pour faire entendre mes valeurs.

Voici ce qui s’est passé…

Il y a donc quelques mois à peine, j’enseignais à un groupe d'élèves. Dans ma classe, j’insiste toujours pour appliquer un enseignement démocratique et respectueux des enfants. Ainsi, je m’assure d’être équitable envers tous les élèves, de leur donner la parole et de tenir en compte leur opinion afin qu’ils se sentent à l’aise dans ma classe. À travers cet enseignement démocratique, je leur enseigne à repérer et à dénoncer les injustices ou les situations non respectueuses.

Mes élèves étant rendus des champions dans le domaine, ils se retrouvent dans leur cours d’anglais avec une enseignante aux valeurs quelque peu différentes. Les garçons remarquent que cette enseignante ne donne la parole qu’aux filles et qu’elle s’en prend rapidement aux garçons lorsque ceux-ci demandent à avoir leur tour de parole. Ils manifestent leur désaccord à l’enseignante qui leur répond que c’est elle qui décide, qu’ils n’ont pas leur mot à dire. Un de ces garçons vient donc me voir, en deuxième recours, afin de savoir quelles sont les solutions. Je lui réponds que cette enseignante a le droit de gérer sa classe comme elle veut, mais que je ne suis effectivement pas d’accord avec cette méthode. Je l’encourage à aller discuter respectueusement avec l’enseignante d’anglais.

Quelques jours plus tard, l’enseignante d’anglais annonce aux élèves qu’elle devance l’examen d’anglais prévu la semaine suivante et qu’ils doivent le passer sur le champ. Évidemment, mes élèves manifestent leur mécontentement, avec raison, argumentant sur le fait qu’ils ne sont pas préparés puisqu’ils s’y préparaient pour la semaine suivante. Un seul de mes élèves affirme être prêt et vouloir essayer de passer l’examen le jour même. L’enseignante d’anglais, touchée par cet élève, souhaite donc le féliciter et annonce qu’elle lui remettra la note de 100% sans même qu’il ait à passer l’examen. Furieux, les autres élèves manifestent leur désaccord, mais l’enseignante répond encore une fois que c’est elle qui décide. Évidemment, mes élèves sont venus me consulter afin de savoir comment ils pouvaient intervenir dans cette situation puisqu’ils sont contraints à respecter l’autorité de cette enseignante.

Questions • Comment devrais-je intervenir auprès de mes élèves? • Est-ce éthique d’encourager les élèves à dénoncer ce genre de situations se produisant avec mes propres collègues? • Est-ce éthique de laisser une enseignante intervenir de cette façon? • Si vous aviez été à ma place, seriez-vous intervenu ou seriez-vous resté à part de cette situation? • Comment arriver à respecter le travail de nos collègues si nous ne sommes pas en accord avec les valeurs véhiculées?

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Outils
Assistance
Imprimer / exporter