Pratique guidée

De Wiki-TEDia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
The printable version is no longer supported and may have rendering errors. Please update your browser bookmarks and please use the default browser print function instead.


Appellation en anglais

Guided practice

Résumé introductif

Stratégies apparentées

Enseignement efficace Enseignement explicite Modélisation Pratique autonome

Type de stratégie

Microstratégie employée comme la seconde étape de l’enseignement explicite.

Type de connaissances

Connaissances conceptuelles Connaissances factuelles

Description

La pratique guidée fait suite au modelage, mais précède la pratique autonome lors de la réalisation d’une activité pédagogique. Lors de cette étape, l’enseignant valide la compréhension des élèves en leur demandant de réaliser une tâche similaire à celle présentée préalablement lors du modelage. Pour y arriver, l'enseignant questionne les élèves tout au long du déroulement afin de s’assurer de leur bonne compréhension et éviter que l’un d’eux ne développe une connaissance erronée (Gauthier, Bissonnette et Richard, 2007). L’élève a donc l’occasion de démontrer ses acquis par rapport aux nouveaux apprentissages qui lui ont été modélisés préalablement. Durant ce temps, le rôle de l’enseignant est de circuler entre les élèves et de leur donner une rétroaction rapide et personnalisée selon les besoins de chacun (Hattie, 2009).

“ La pratique guidée permet aux élèves de valider, d'ajuster, de consolider et d'approfondir leur compréhension de l'apprentissage en cours, afin d'arrimer ces nouvelles connaissances à celles qu'ils possèdent déjà en mémoire à long terme (Gauthier, Bissonnette et Richard, 2007).”

Il est essentiel que l’enseignant assure un encadrement structuré afin que la pratique guidée soit efficace (Gauthier, Bissonnette et Richard, 2007). La rétroaction se doit d’être constante afin d’assurer l’exactitude des actions réalisées par l’élève. Il s'agit de la portion clé du guidage qui assure l’apprentissage de l’élève (Bissonnette et Richard, 2000).

Par ailleurs, puisqu’il favorise les échanges entre les élèves, le travail d’équipe ainsi que l'enseignement réciproque sont des moyens pédagogiques gagnants lors de la pratique guidée (Gauthier, Bissonnette et Richard, 2007; Alphonse et Leblanc, 2014).

Conditions favorisant l’apprentissage

Deux éléments sont essentiels à l’intégration des apprentissages lors de la pratique guidée: le questionnement et la rétroaction de l’enseignant ainsi que la répétition des mises en pratique.

Afin que l’apprentissage en cours s’arrime avec les connaissances à long terme de l’élève, il est essentiel que l’enseignant questionne fréquemment et donne une rétroaction constante (Gauthier, Bissonnette et Richard, 2007).

Ensuite, la répétition de la tâche doit permettre à l’élève d’atteindre un seuil de réussite élevé et ainsi assurer sa compréhension. Ce dernier doit s’élever à 80% avant de passer à la prochaine étape de la pratique autonome (Gauthier, Bissonnette et Richard, 2007).

Niveau d’expertise des apprenants

Identifier si la stratégie est adaptée aux apprenants débutants, intermédiaires ou novices dans un domaine. Décrire comment la stratégie prend en considération le niveau des connaissances des apprenants dans le domaine ciblé. Donner des exemples.

Type de guidage

Décrire quel est le type de guidage et de support offert par la stratégie. Faire les liens avec le niveau d’expertise des apprenants en décrivant comment et pourquoi le type offert est censé favoriser l’apprentissage de ces apprenants.

Type de regroupement des apprenants

Décrire le type de regroupement préconisé par la stratégie et comment on peut le réaliser. Donner des exemples.

Milieu d’intervention

Principalement, la pratique guidée est employée dans la séquence d’enseignement explicite. Suite à la modélisation d’une stratégie ou d’une tâche par l’enseignant, les élèves sont amenés à faire plusieurs pratiques guidées, puis des pratiques autonomes de tâches similaires (Gauthier, Bissonnette et Richard, 2007).

En plus de son utilisation dans la macrostratégie de l’enseignement explicite, la pratique guidée jumelée au modelage a prouvé son efficience dans le domaine de la santé. Notamment, une étude menée par Walker et Guyton (2010) a démontré que l’utilisation de la modélisation et de la pratique guidée pour des auto-examens diagnostiques ont permis d’augmenter le nombre de patients pratiquant ces examens préventifs de moins de 9% à près de 79%. Il s’agirait donc, selon ces chercheurs, d’un duo de stratégies éducatives essentielles afin d'accroître la pratique régulière de certains auto-examens médicaux.

Parallèlement, Segedy et al. (2013) présentent une étude démontrant que l’utilisation de la pratique guidée dans un contexte d’environnement d’apprentissage ouvert permet aux apprenants de réaliser les tâches qui leur sont demandées de manière beaucoup plus systématique. En effet, selon ces chercheurs, l’environnement d’apprentissage ouvert propose aux apprenants des indices quant à la manière de procéder, toutefois la majorité des participants n’arrivent pas à comprendre ou ignorent tout simplement ces indications. Ainsi, l’utilisation de la pratique guidée est venue pallier ce manque lors de leur expérimentation.

Conseils pratiques

Dans la mesure du possible, fournir des conseils, des « trucs » ou des « astuces » en lien avec des exemples issus de la pratique « réelle » de cette stratégie.

Bibliographie

Bissonnette, S. et Richard, M. (2000). Les règles de vie dans Comment construire des compétences. Chenelière/McGraw-Hill

Alphonse, J., et Leblanc, R. (2014, 8 avril). L’enseignement explicite : une stratégie d’enseignement efficace en lecture, en écriture et en mathématiques. TA à l’école. Récupéré le 28 avril 2021 de https://www.taalecole.ca/lenseignement-explicite/

Gauthier, C., Bissonnette, S. et Richard, M. (2007). L’enseignement explicite. Dans V. Dupriez et G. Chapelle (dir.), Enseigner. Paris : Presses Universitaires de France.

Hattie, J. (2009). Visible learning for teachers. Routledge.

Segedy J.R., Biswas, G., Feitl Blackstock E. et Jenkins A. (2013). Guided Skill Practice as an Adaptive Scaffolding Strategy in Open-Ended Learning Environments. Dans: Lane H.C., Yacef K., Mostow J., Pavlik P. (dir.) Artificial Intelligence in Education (vol 7926, 532-541). Springer, Berlin, Heidelberg. https://doi.org/10.1007/978-3-642-39112-5_54

Walker, R., et Guyton, R. (2010). Modeling and Guided Practice as Components within a Comprehensive Testicular Self-Examination Cancer Education Program. Journal of American College Health, 37(5), 211-215.

Webographie

Placez dans cette section des ressources informationnelles complémentaires disponibles sur le web, qui ne sont pas les articles scientifiques, les livres ou les chapitres de livres. Chaque ressources doit être décrite brièvement. Indiquez l'hyperlien et la date de consultation. Tâchez de citer vos ressources selon les normes APA.

Veille informationnelle - Ressources disponibles pour rédiger et améliorer la fiche

Cette section sert pour indiquer les sources disponibles sur la stratégie dont traite la fiche et, éventuellement, des sujets plus généraux mais liés de près à la thématique de la fiche. Si vous utilisez ces sources pour rédiger votre contribution, vous devez les citer dans votre texte et, de plus, les déplacer dans la section Bibliographie ou Webographie. La catégorisation des sources en "webographie" ou "bibliographie" n'est pas obligatoire dans cette section, mais elle tout de même souhaitable.