Différences entre versions de « Pratique autonome »

De Wiki-TEDia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
 
(Aucune différence)

Version actuelle datée du 6 juillet 2021 à 08:33


Appellation en anglais

Préciser les termes anglais utilisés pour nommer cette stratégie.

Résumé introductif

Stratégies apparentées

Enseignement explicite Modelage Pratique guidée

Type de stratégie

Microstratégie employée comme la troisième étape de l’enseignement explicite. Elle suit, dans l’ordre, le modelage et la pratique guidée.

Type de connaissances

Connaissances conceptuelles Connaissances factuelles

Description

La pratique autonome est en fait un prolongement de la pratique guidée dans le cadre de l’enseignement explicite. Lors de cette étape, les élèves vont parfaire leurs apprentissages afin d'acquérir un niveau d’apprentissage aussi haut que possible. La répétition de tâches similaires permet à l’apprenant de modeler sa mémoire à long terme et par le fait même développer une automatisation de ses apprentissages. Cette automatisation, aussi appelée surapprentissage, vient consolider l’utilisation de ces connaissances à long terme chez l’élève et améliore la rétention de ces dernières (Gauthier et al., 2007).

Selon Gauthier et al. (2007), deux éléments sont essentiels à l’intégration des apprentissages lors de la pratique autonome: un grand nombre de répétitions et l’évaluation des apprentissages.

Tout d’abord, le nombre élevé de répétitions permet une fluidité et une automatisation des apprentissages. “Une telle automatisation vient favoriser la rétention de l'apprentissage dans la mémoire à long terme, libérant ainsi la mémoire de travail qui pourra, éventuellement, se consacrer à des aspects plus complexes lors de la réalisation d'une tâche d'apprentissage similaire (Gauthier et al., 2007)”.

Ensuite, l’évaluation des apprentissages des élèves permet de “mesurer l'aisance et la fluidité des élèves dans la réalisation des tâches d'apprentissage (Gauthier et al., 2007).” L’objectif de l’enseignant est que ses élèves arrivent à obtenir le plus haut niveau d’acquisition que possible.

Conditions favorisant l’apprentissage

Identifier, expliquer et justifier les conditions d’apprentissage que la stratégie vise à favoriser. Décrire quelle est la preuve empirique de l’efficacité de la stratégie.

Niveau d’expertise des apprenants

Identifier si la stratégie est adaptée aux apprenants débutants, intermédiaires ou novices dans un domaine. Décrire comment la stratégie prend en considération le niveau des connaissances des apprenants dans le domaine ciblé. Donner des exemples.

Type de guidage

Décrire quel est le type de guidage et de support offert par la stratégie. Faire les liens avec le niveau d’expertise des apprenants en décrivant comment et pourquoi le type offert est censé favoriser l’apprentissage de ces apprenants.

Type de regroupement des apprenants

Décrire le type de regroupement préconisé par la stratégie et comment on peut le réaliser. Donner des exemples.

Milieu d’intervention

Décrire dans quel milieu éducatif la stratégie a été utilisée. Donner des exemples.

Conseils pratiques

Dans la mesure du possible, fournir des conseils, des « trucs » ou des « astuces » en lien avec des exemples issus de la pratique « réelle » de cette stratégie.

Bibliographie

GAUTHIER, C., S. BISSONNETTE et M. RICHARD (2007). L’enseignement explicite. Dans V. Dupriez et G. Chapelle (dir.), Enseigner. Paris : Presses Universitaires de France.

Webographie

Placez dans cette section des ressources informationnelles complémentaires disponibles sur le web, qui ne sont pas les articles scientifiques, les livres ou les chapitres de livres. Chaque ressources doit être décrite brièvement. Indiquez l'hyperlien et la date de consultation. Tâchez de citer vos ressources selon les normes APA.

Veille informationnelle - Ressources disponibles pour rédiger et améliorer la fiche

Cette section sert pour indiquer les sources disponibles sur la stratégie dont traite la fiche et, éventuellement, des sujets plus généraux mais liés de près à la thématique de la fiche. Si vous utilisez ces sources pour rédiger votre contribution, vous devez les citer dans votre texte et, de plus, les déplacer dans la section Bibliographie ou Webographie. La catégorisation des sources en "webographie" ou "bibliographie" n'est pas obligatoire dans cette section, mais elle tout de même souhaitable.