Discussion:Conditions d'apprentissage

De Wiki-TEDia
Révision datée du 19 août 2021 à 13:44 par Et455877 (discussion | contributions) (→‎Conditions favorisant l’apprentissage)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dominique Régnier (discussion) 19 juin 2017 à 20:45 (EDT) Il serait intéressant de définir sommairement chacune des conditions d’apprentissage utilisées dans Wiki-TEDia. Ceci permettrait de clarifier les limites de chacune, et de réduire les interprétations personnelles de leurs significations respectives. Par exemple, la condition "activer" réfère à l’activation des connaissances antérieures, alors qu’elle peut être interprétée comme l’activation physique ou mentale des apprenants lors d'une activité d’apprentissage (contrairement à l’écoute passive d’un exposé par exemple).

Marjolaine Balthazar 2 août 2020: Je suggère que cette fiche ait le statut «Ébauche» ou «À compléter». Bien qu'elle recoupe les «Neufs évènements de Gagné», elle pourrait permettre d'identifier les conditions d'apprentissage plus rapidement lors de la création d'une nouvelle fiche, car le gabarit propose une section «Conditions favorisant l'apprentissage». D'ailleurs, une fois la fiche complétée, le gabarit pourrait inclure un hyperlien vers celle-ci.

--Béatrice Pudelko (discussion) 12 août 2020 à 13:16 (EDT)Bonjour Marjolaine ! Merci pour ta suggestion. En fait, j'ai créé cette page dans le but que tu évoques : pour expliquer les conditions d'apprentissage dans l'approche cognitive. Bien que ces conditions recoupent fortement les événements d'apprentissage-enseignement de la macrostratégie 9 événements (il y a pour cela une raison historique et théorique), il ne s'agit pas d'une "macrostratégie" mais d'un ensemble de principes théoriques de plus haut niveau qu'une macrostratégie. En fait, c'est moi qui ai formulé ces principes de l'approche cognitive pour servir comme trame conceptuelle dans Wiki-TEDia et cette trame était utilisée dans les deux premières versions du cours TED 6210 (jusqu'en 2018 environ), plus précisément, dans le module Élaboration. Mais avec la croissance de la Banque de stratégies, travailler à la fois sur les principes de la conception pédagogique et sur les principes d'apprentissage, devenait trop exigeant pour les étudiants (trop pour un seul cours). J'ai donc simplifié le module Élaboration actuel, et les principes que j'ai appelées " conditions d'apprentissage" seront traités dans mon nouveau cours : Apprentissage et stratégies de formation. Ce cours aussi utilisera le wiki, et il permettra aux étudiants de se pencher sur la dimension "apprentissage" des stratégies. Lors de la conception de ce nouveau cours (cet automne), je vais revoir en profondeur cette page.

--Marjolaine Balthazar 18 août 2020: Merci pour ces éclaircissements!

--Effectivement, un hyperlien affichant "Conditions favorisant l’apprentissage" qui conduirait vers la fiche "Conditions d'apprentissage" serait une belle intégration à faire pour le bénéfice de dizaines de fiches comportant un sous-titre "Conditions favorisant l’apprentissage".--François (discussion) 3 juin 2021 à 11:16 (EDT)

Pour les contributeurs intéressés à wikifier la section "Conditions favorisant l’apprentissage" 

qui conduirait vers la présente fiche "Conditions d'apprentissage" voici le code à copier/coller --François (discussion) 3 juin 2021 à 11:38 (EDT) :

Conditions favorisant l’apprentissage

Je suggère l'ajout d'un bandeau sous le sous-titre "Conditions favorisant l’apprentissage" de toutes les fiches. Il s'afficherait avec les 8 numéros correspondants aux conditions avec une case à cocher (est-ce techniquement possible dans le wiki?) qui permettrait ainsi d'identifier rapidement quelles conditions sont favorisées par la stratégie en question dans la fiche. Alors, si on est d'accord que les numéros sont toujours associés à une même condition :

1 : Motiver les apprenants  
2 : Activer les connaissances antérieures  
3 : Présenter les connaissances  
4 : Structurer les connaissances  
5 : Pratiquer  
6 : Centrer sur la tâche (les compétences)  
7 : Réguler  
8 : Intégrer  


Alors le bandeau s'afficherait ainsi sous la section :

Conditions favorisant l’apprentissage

☑︎1 ☑︎2 ☑︎3 ☑︎4 ☑︎5 ☑︎6 ☑︎7 ☑︎8

Conditions d’apprentissage - Motiver les apprenants.  

L’une des premières questions qui monteraient dans la tête d’un enseignant est de savoir si la motivation scolaire est innée ou si elle est culturelle. Pour les adeptes de la psychologie cognitive, tous les élèves possèdent les ressources internes de motivation. Celle-ci viendrait de l’intérieur de l’élève. Le rôle de l’enseignant serait de vitaliser, soutenir et développer ces ressources. La motivation d’un apprenant serait alors innée. De l’interaction entre ces ressources internes et les ressources externes (pratiques pédagogiques de l’enseignant, etc.) découleraient le niveau d’engagement de l’élève dans une activité d’apprentissage. Ainsi, Reeve (2012) indique plusieurs caractéristiques ayant rapport avec la motivation innée d’un élève : Celle-ci est produite avant ou pendant l’activité d’apprentissage, elle est intentionnelle et enrichit l’activité d’apprentissage. Ces éléments caractéristiques embrassent la motivation intrinsèque (curiosité, enthousiasme, émotions) et la motivation extrinsèque (suggestions, offres pédagogiques, etc.). Ouellet (1994) s'appuie elle aussi sur la psychologie cognitive pour reconnaître l'importance des dimensions intrinsèque et extrinsèque de la motivation, mais elle précise que la motivation scolaire est quelque chose qui s'apprend (qui est culturelle). Mélina (2010) ajouta en disant que la motivation scolaire n'est pas une caractéristique innée ni statique de l'élève. Elle se construit au fil de ses expériences d'apprentissage et de ses interactions avec les personnes importantes de son entourage. Les conditions ambiantes d’apprentissage facilitent donc la motivation et l’engagement de l’élève qui a une dimension émotionnelle, comportementale et cognitive. Bref, que la motivation scolaire soit innée ou culturelle, le rôle de l’enseignant est de la faciliter et la développer auprès de ses élèves afin d’optimiser les conditions d’apprentissage.