Différences entre versions de « Contrat pédagogique »

De Wiki-TEDia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
m (→‎Description : Mise en page)
 
(9 versions intermédiaires par un autre utilisateur non affichées)
Ligne 40 : Ligne 40 :
 
== Description ==  
 
== Description ==  
  
Il ne semble pas y avoir de consensus sur le nom de cette stratégie dans les écrits, particulièrement en français, bien que le terme learning contract semble bien établi en anglais. On la retrouve en effet sous les termes de contrat d’apprentissage (Balleux, 2000), contrat pédagogique (Dalibert, 1997; Eïto, 2000; Terrisse, 2001), contrat didactique (Brousseau, 1980) et contrat d’apprenance (Agreenium, 2021). On parle aussi parfois de pédagogie de contrat (Eïto, 2000;  Przesmycki, 1994). Le terme plan de travail (individuel) est aussi utilisé dans les écoles au Québec.  
+
« La pédagogie de contrat est celle qui organise des situations d’apprentissage où existe un accord négocié lors d’un dialogue entre des partenaires qui se reconnaissent comme tels, afin de réaliser un objectif, qu’il soit cognitif, méthodologique ou comportemental » (Przesmycki, 1994).
 +
 
 +
Il ne semble pas y avoir de consensus sur le nom de cette stratégie dans les écrits, particulièrement en français, bien que le terme learning contract semble bien établi en anglais. On la retrouve en effet sous les termes de contrat d’apprentissage (Balleux, 2000), contrat pédagogique (Dalibert, 1997; Eïto, 2000; Terrisse, 2001), contrat didactique (Brousseau, 1980) et contrat d’apprenance (Agreenium, 2021). On parle aussi parfois de pédagogie de contrat (Eïto, 2000;  Przesmycki, 1994). Le terme plan de travail (individuel) est aussi utilisé dans les écoles au Québec. En plus de celle de Przesmycki (1994), voici d'autres définitions de ces termes:
  
 
Brousseau (1980) décrit le contrat didactique comme « ces habitudes (spécifiques) du maître attendues par l'élève et les comportements de l'élève attendus par le maître » (p.181) .
 
Brousseau (1980) décrit le contrat didactique comme « ces habitudes (spécifiques) du maître attendues par l'élève et les comportements de l'élève attendus par le maître » (p.181) .
 
Przesmycki (1994) mentionne que « La pédagogie de contrat est celle qui organise des situations d’apprentissage où existe un accord négocié lors d’un dialogue entre des partenaires qui se reconnaissent comme tels, afin de réaliser un objectif, qu’il soit cognitif, méthodologique ou comportemental ».
 
  
 
Blanc (2021) discute que « Le contrat d'apprentissage est défini par le Code du travail comme un contrat de travail de type particulier conclu entre l'apprenti (ou son représentant légal) et l'employeur. La formation d'un apprenti est soumise à des conditions préalables ainsi qu'à la réalisation de certaines formalités. Le contrat d'apprentissage repose sur une formation se déroulant alternativement en entreprise et au sein du centre de formation d'apprentis (CFA) » (n.d.).  
 
Blanc (2021) discute que « Le contrat d'apprentissage est défini par le Code du travail comme un contrat de travail de type particulier conclu entre l'apprenti (ou son représentant légal) et l'employeur. La formation d'un apprenti est soumise à des conditions préalables ainsi qu'à la réalisation de certaines formalités. Le contrat d'apprentissage repose sur une formation se déroulant alternativement en entreprise et au sein du centre de formation d'apprentis (CFA) » (n.d.).  
Ligne 53 : Ligne 53 :
  
 
Selon Eïto (2000), le contrat didactique « repose sur un ensemble de règles, le plus souvent implicites, qui fixent les rôles respectifs de l’enseignant et de l’élève par rapport au savoir » (p.5) et bien qu’il ressemble à un contrat, il n’en est pas un parce qu’il n’inclut par l’aspect de négociation entre les partis, contrairement au contrat pédagogique.
 
Selon Eïto (2000), le contrat didactique « repose sur un ensemble de règles, le plus souvent implicites, qui fixent les rôles respectifs de l’enseignant et de l’élève par rapport au savoir » (p.5) et bien qu’il ressemble à un contrat, il n’en est pas un parce qu’il n’inclut par l’aspect de négociation entre les partis, contrairement au contrat pédagogique.
 +
 +
Selon Tatin (2000), il s'agit de l'un des sept piliers de l'autoformation, aux côtés du projet individuel, des mécanismes de préformation, des formateurs facilitateurs, de l'environnement ouvert, de l'alternance inviduelle collective et du triple niveau de suivi.
  
 
'''Trois principes fondamentaux de la pratique de la pédagogie de contrat et étapes d’application (Eïto, 2000)'''
 
'''Trois principes fondamentaux de la pratique de la pédagogie de contrat et étapes d’application (Eïto, 2000)'''
Ligne 81 : Ligne 83 :
  
 
C. La solution de remédiation (Selon Meirieu (1990) on doit prévoir une solution au cas où l’évaluation serait négative, pour qu’un contrat ne débouche jamais sur un constat d’échec et que son intérêt soit alors discrédité)
 
C. La solution de remédiation (Selon Meirieu (1990) on doit prévoir une solution au cas où l’évaluation serait négative, pour qu’un contrat ne débouche jamais sur un constat d’échec et que son intérêt soit alors discrédité)
 +
 +
 +
'''5 types de contrats selon (Przesmycki, 1994)'''
 +
 +
'''Contrat didactique:''' Par exemple, lorsqu'un élève échoue un examen, l'enseignant peut fixer des objectifs de rattrapage et du travail supplémentaire afin d'être admissible à une ré-évaluation.
 +
 +
'''Contrat de réussite:''' S'applique lorsqu'un apprenant a des difficultés principalement académiques. On veut réfléchir avec lui et établir un plan d'action qui va l'aider à atteindre un objectif de réussite. Lorsque le plan d'action convient à l'élève en question et à l'enseignant, l'élève s'engage à intégrer de nouvelles habitudes alors que l'enseignant s'engage à le supporter et à lui offrir l'aide nécessaire (toujours à condition que l'élève fasse sa part).
 +
 +
'''Contrat de projet:''' Se détache un peu du concept académique, ce dernier s'appliquera lorsqu'un élève veut élaborer un projet, mais qu'il ne peut pas l'amener seul à terme. Ainsi, il y aura négociation avec l'adulte qui peut s'engager à l'aider à condition que l'élève fasse sa part (négocié dans le contrat). Dans l'exemple du voyage, une affiche de sollicitation (décrivant les activités du voyage) est produite par l'apprenant, l'enseignant va alors vérifier l'orthographe puis assurer une diffusion dans l'école. L'élève planifie des activités de financement et si le montant nécessaire est atteint, l'enseignant va organiser la location de l'autobus, de l'hébergement et va travailler avec l'élève pour l'itinéraire.
 +
 +
'''Contrat de résolution de conflit:''' Dans ce contexte, le contrat vise directement un comportement indésirable. Il s'agit de l'une des variantes les plus utilisées du contrat pédagogique. Cette stratégie est réellement bénéfique pour mettre un terme à un cercle vicieux d'accumulation de conséquences négatives qui causent un désintérêt et un bris de confiance envers l'institution scolaire. C'est dans ces situations où il faut rebâtir la confiance par le dialogue et négocier un contrat qui permettra à l'élève de se fixer des objectifs et de changer de comportement en échange d'un retrait de certaines ou de l'ensemble des conséquences, selon le cas.
 +
 +
'''Contrat institutionnel:''' Un exemple fréquent de ce type de contrat consiste à demander à l'élève et le parent de lire les règlements de l'école dans l'agenda scolaire puis de signer comme quoi ils ont pris connaissances de règles et s'engagent à les respecter. Dans cet exemple, la négociation est plutôt absente. Certains enseignants établissent les règles de la classe à partir d'une négociation avec le groupe en début d'année et officialisent un document des règles auxquels tous les élèves ont participé dans un processus démocratique.
  
 
== Conditions favorisant l’apprentissage ==  
 
== Conditions favorisant l’apprentissage ==  
 +
 +
'''Motiver les apprenants''': Comme l'explique Agreenium (2021), l'objectif du contrat d'apprentissage est d'amener les apprenants à participer au processus de formation et à devenir plus autonomes et responsables de leurs apprentissages.
  
 
Le contrat repose sur quatre principes fondateurs:
 
Le contrat repose sur quatre principes fondateurs:
Ligne 131 : Ligne 148 :
 
Généralement, il est de nature individuelle. Il arrive qu'un contrat soit fait entre un enseignant et sa classe.
 
Généralement, il est de nature individuelle. Il arrive qu'un contrat soit fait entre un enseignant et sa classe.
  
== Milieu d’intervention ==  
+
== Milieu d’intervention ==
 
 
'''Contrat didactique:''' Par exemple, lorsqu'un élève échoue un examen, l'enseignant peut fixer des objectifs de rattrapage et du travail supplémentaire afin d'être admissible à une ré-évaluation.
 
 
 
'''Contrat de réussite:''' S'applique lorsqu'un apprenant a des difficultés principalement académiques. On veut réfléchir avec lui et établir un plan d'action qui va l'aider à atteindre un objectif de réussite. Lorsque le plan d'action convient à l'élève en question et à l'enseignant, l'élève s'engage à intégrer de nouvelles habitudes alors que l'enseignant s'engage à le supporter et à lui offrir l'aide nécessaire (toujours à condition que l'élève fasse sa part).
 
 
 
'''Contrat de projet:''' Se détache un peu du concept académique, ce dernier s'appliquera lorsqu'un élève veut élaborer un projet, mais qu'il ne peut pas l'amener seul à terme. Ainsi, il y aura négociation avec l'adulte qui peut s'engager à l'aider à condition que l'élève fasse sa part (négocié dans le contrat). Dans l'exemple du voyage, une affiche de sollicitation (décrivant les activités du voyage) est produite par l'apprenant, l'enseignant va alors vérifier l'orthographe puis assurer une diffusion dans l'école. L'élève planifie des activités de financement et si le montant nécessaire est atteint, l'enseignant va organiser la location de l'autobus, de l'hébergement et va travailler avec l'élève pour l'itinéraire.
 
 
 
'''Contrat de résolution de conflit:''' Dans ce contexte, le contrat vise directement un comportement indésirable. Il s'agit de l'une des variantes les plus utilisées du contrat pédagogique. Cette stratégie est réellement bénéfique pour mettre un terme à un cercle vicieux d'accumulation de conséquences négatives qui causent un désintérêt et un bris de confiance envers l'institution scolaire. C'est dans ces situations où il faut rebâtir la confiance par le dialogue et négocier un contrat qui permettra à l'élève de se fixer des objectifs et de changer de comportement en échange d'un retrait de certaines ou de l'ensemble des conséquences, selon le cas.
 
 
 
'''Contrat institutionnel:''' Un exemple fréquent de ce type de contrat consiste à demander à l'élève et le parent de lire les règlements de l'école dans l'agenda scolaire puis de signer comme quoi ils ont pris connaissances de règles et s'engagent à les respecter. Dans cet exemple, la négociation est plutôt absente. Certains enseignants établissent les règles de la classe à partir d'une négociation avec le groupe en début d'année et officialisent un document des règles auxquels tous les élèves ont participé dans un processus démocratique.
 
  
 +
Le contrat pédagogique semble être une stratégie utilisée dans tous les milieux de formation. Toutefois, il semble être peu adapté à de jeunes enfants puisqu'ils n'auraient peut-être pas l'autonomie et la capacité de bien comprendre le concept du contrat qui sont nécessaires. On le retrouve par exemple dans le milieu du travail (Balleux, 2000), mais aussi dans les milieux scolaires, autant au niveau de la formation professionnelle (Agreenium, 2021 ; Blanc, 2021; Dalibert, 1997), que dans les milieux universitaire (Duncan, 2013; Stephenson & Laycock, 1993) que secondaire (De France, 1993; Greenwood & McCabe, 2008; Eïto, 2000).
  
 
== Conseils pratiques ==  
 
== Conseils pratiques ==  
Ligne 192 : Ligne 200 :
 
== Bibliographie ==
 
== Bibliographie ==
  
Przesmyki, H. (1994). ''La pédagogie de contrat'', Paris: Hachette-Éducation.
+
Agreenium. (2021, 29 juin). La mise en place d’un contrat d’apprenance comme démarche d’enseignement-apprentissage [vidéo]. Youtube.  https://www.youtube.com/watch?v=FFqc_d6zgqg.
 +
 
 +
Balleux, A., (2000). Les filières de formation professionnelle par apprentissage au Québec : état de la situation et enjeux de l’évolution actuelle, ''The Canadian Journal for the Study of Adult Education, La Revue canadienne pour l’étude de l’éducation des adultes, 14''(2), 51-74. 
 +
 
 +
Bedford, C. M., Balabuck, M. J., et Hunt, D. (1972). Contract teaching in introductory educational psychology. ''Saskatchewan Journal of Educational Research and Development, 3'' (1).
 +
 
 +
Blanc, M. (2021, 23 août). Apprentissage : définition, salaire, contrat, rupture. ''Droit-finances.net''. https://droit-finances.commentcamarche.com/salaries/guide-salaries/1749-apprentissage-definition-salaire-contrat-rupture/
 +
 
 +
BROUSSEAU, Guy (1980). L'échec et le contrat. ''Recherches''. (41), 177-182.
 +
 
 +
Dalibert, C. (1997). Du contrat pédagogique à l’évaluation dans un processus de supervision de groupe. ''Service social, 46''(2-3), 167-184. https://doi.org/10.7202/706765ar.
 +
 
 +
De France, E., (1993). Le contrat d’apprentissage en relation d’aide individuelle auprès d’élèves en difficulté, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Rapport de recherche comme exigence partielle de la maîtrise en éducation, 125 p.
 +
 
 +
Duncan, T. (2013). Differentiated Contracts: Giving Students Freedom to Learn. ''Kappa Delta Pi Record 49''(4):174–79.
 +
 
 +
Eïto,D. (2000). Un essai de pédagogie différenciée : la pédagogie de contrat. ''Expressions'', Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) Réunion, Le mémoire professionnel, pp.121-145. Récupéré de : https://hal.univ-reunion.fr/hal-02406158/document
 +
 
 +
Greenwood, S. & McCabe, P. (2008). How Learning Contracts Motivate Students. ''Middle School Journal'' (j3) 39(5):13–22.
 +
 
 +
Meirieu, P.(1990). L'école mode d'emplois, ESF
 +
 
 +
Przesmyki, H. (1994). La pédagogie de contrat, Hachette-Éducation.
 +
 
 +
Stephenson, J., et Laycock, M. (1993). Using learning contracts in higher education (''Ser. Teaching and learning in higher education series''). Kogan Page.
 +
 
 +
Tatin (2000). Les 7 piliers de l’autoformation, Document extrait de l’intervention de Gilles Tatin : « Le BTSA en FOAD, une expérience collective » du Colloque autoformation, Montpellier, décembre 2000. Récupéré de https://www.tutofop.educagri.fr/ressources/FOAD_Autoformation/documents/7_piliers.pdf
 +
 
 +
Terrisse, A. (2001) Contrat pédagogique et contrat didactique. Jonnaert, P., & Laurin, S. (Eds.). (2000). ''Les didactiques des disciplines : Un débat contemporain.'' ProQuest Ebook Central https://ebookcentral.proquest.com
 +
 
 +
Xu, Y., & Li, C. (2019). Le contrat d'évaluation en didactique des langues étrangères. ''Langues Modernes, 113''(4), 113–119. Récupéré de :  https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02918280/document
  
 
== Webographie==
 
== Webographie==
Ligne 200 : Ligne 238 :
  
 
== Veille informationnelle - Ressources disponibles pour rédiger et améliorer la fiche ==
 
== Veille informationnelle - Ressources disponibles pour rédiger et améliorer la fiche ==
 
Agreenium. (2021, 29 juin). La mise en place d’un contrat d’apprenance comme démarche d’enseignement-apprentissage [vidéo]. Youtube. https://www.youtube.com/watch?v=FFqc_d6zgqg.
 
 
  • ''Webinaire portant sur les innovations pédagogiques d’enseignants chercheurs français concernant la mise en place de contrats d’apprenance comme démarche d’enseignement-apprentissage.''
 
  
 
Anderson, G., Boud, D., & Sampson, J. (1996). Learning contracts. Kogan page.
 
Anderson, G., Boud, D., & Sampson, J. (1996). Learning contracts. Kogan page.
 
Dalibert, C. (1997). Du contrat pédagogique à l’évaluation dans un processus de supervision de groupe. Service social, 46(2-3), 167–184. https://doi.org/10.7202/706765ar.
 
 
  • Texte portant sur le processus de mise en place de contrat pédagogique pour une clientèle en insertion professionnelle.
 
  
 
Jubin, P. (2013). Apprendre par le contrat : un intérêt pour la professionnalisation des étudiants infirmiers. Recherche en soins infirmiers, 112, 107-124. https://doi-org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/10.3917/rsi.112.0107.
 
Jubin, P. (2013). Apprendre par le contrat : un intérêt pour la professionnalisation des étudiants infirmiers. Recherche en soins infirmiers, 112, 107-124. https://doi-org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/10.3917/rsi.112.0107.
Ligne 231 : Ligne 261 :
 
   • ''Article analysant d’un aspect anthropologique les concepts du contrat-lecture auprès d’enfants du primaire dans le système d’enseignement en France.''
 
   • ''Article analysant d’un aspect anthropologique les concepts du contrat-lecture auprès d’enfants du primaire dans le système d’enseignement en France.''
  
Meirieu, P.(1990). L'école mode d'emplois, ESF
 
  
 
Morrissette, J. (2013). Des modes d’interaction au coeur de la mise en oeuvre d’une évaluation formative non instrumentée. Nouveaux Cahiers De La Recherche En Éducation, 16(2), 88–111. https://doi.org/10.7202/1029143ar.
 
Morrissette, J. (2013). Des modes d’interaction au coeur de la mise en oeuvre d’une évaluation formative non instrumentée. Nouveaux Cahiers De La Recherche En Éducation, 16(2), 88–111. https://doi.org/10.7202/1029143ar.
Ligne 237 : Ligne 266 :
  
 
   • ''Article traitant d’une recherche effectuée auprès d’étudiants du primaire visant à comprendre les liens entre évaluation et négociation du contrat pédagogique en classe.''
 
   • ''Article traitant d’une recherche effectuée auprès d’étudiants du primaire visant à comprendre les liens entre évaluation et négociation du contrat pédagogique en classe.''
 
Przesmyki, H. (1994). La pédagogie de contrat, Hachette-Éducation.
 
  
 
Rayou, P. et Sensevy, G. (2017, 30 septembre).  Contrat didactique et contextes sociaux. La structure d’arrière-plans des apprentissages. Revue française de pédagogie, 188 | juillet-août-septembre 2014, http://journals.openedition.org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/rfp/4534. https://doi-org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/10.4000/rfp.4534.
 
Rayou, P. et Sensevy, G. (2017, 30 septembre).  Contrat didactique et contextes sociaux. La structure d’arrière-plans des apprentissages. Revue française de pédagogie, 188 | juillet-août-septembre 2014, http://journals.openedition.org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/rfp/4534. https://doi-org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/10.4000/rfp.4534.
 
''
 
''
 
   • L’auteur présente des observations effectuées lors de séances d’aide aux devoirs dans une classe de 6em.''  
 
   • L’auteur présente des observations effectuées lors de séances d’aide aux devoirs dans une classe de 6em.''  
 
Stephenson, J., et Laycock, M. (1993). Using learning contracts in higher education (Ser. Teaching and learning in higher education series). Kogan Page.
 
  
 
Thépaut, A. et Léziart, Y. (2008). Une étude du processus de dévolution des savoirs en sports collectifs. Activité des élèves et type de contrat à l'école élémentaire (cycle 3). Staps, 79, 67-80. https://doi-org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/10.3917/sta.079.0067.
 
Thépaut, A. et Léziart, Y. (2008). Une étude du processus de dévolution des savoirs en sports collectifs. Activité des élèves et type de contrat à l'école élémentaire (cycle 3). Staps, 79, 67-80. https://doi-org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/10.3917/sta.079.0067.
Ligne 251 : Ligne 276 :
  
 
Veyrunes, P., Imbert, P. et San Martin, J. (2016, 20 décembre). L’appropriation d’un « format pédagogique » : l’exemple du « contrat de travail individuel » à l’école primaire. Éducation et didactique, 8-3 | décembre 2014. http://journals.openedition.org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/educationdidactique/2074. https://doi-org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/10.4000/educationdidactique.2074.
 
Veyrunes, P., Imbert, P. et San Martin, J. (2016, 20 décembre). L’appropriation d’un « format pédagogique » : l’exemple du « contrat de travail individuel » à l’école primaire. Éducation et didactique, 8-3 | décembre 2014. http://journals.openedition.org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/educationdidactique/2074. https://doi-org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/10.4000/educationdidactique.2074.
 +
 +
Pelletier, P. et Huot, A.. 2017. Construire l'expertise pédagogique Et curriculaire en enseignement supérieur : connaissances, compétences et expériences. Québec (Québec): Presses de l'Université du Québec. [https://extranet.puq.ca/media/produits/documents/3117_9782760548121.pdf Livre en pdf, disponible en ligne sur site des PUQ.]
 +
https://extranet.puq.ca/media/produits/documents/3117_9782760548121.pdf
  
 
[[Catégorie:Motiver]]
 
[[Catégorie:Motiver]]
Ligne 260 : Ligne 288 :
 
[[Catégorie:Microstratégie]]
 
[[Catégorie:Microstratégie]]
 
[[Catégorie:Toutes_les_fiches]]
 
[[Catégorie:Toutes_les_fiches]]
[[Catégorie:Ébauche (sans bibliographie)]]
 

Version actuelle datée du 26 septembre 2021 à 12:58


Appellation en anglais

Learning Agreement

Learning Contract

Individual Contract

Individual Agreement

Résumé introductif

Stratégies apparentées

Contrat didactique

Contrat de réussite

Contrat de projet

Contrat de résolution de conflit

Contrat institutionnel


Type de stratégie

Types de connaissances

Il s'agit de développer des compétences d'autogestion (autonomie et responsabilité), de communication et de négociation. Avec cela s'accompagne une prise de conscience de ses droits, de ses privilèges face à ses devoirs et son engagement. Dans ce contexte, les connaissances s'intègrent dans le domaine du métacognitif.

Description

« La pédagogie de contrat est celle qui organise des situations d’apprentissage où existe un accord négocié lors d’un dialogue entre des partenaires qui se reconnaissent comme tels, afin de réaliser un objectif, qu’il soit cognitif, méthodologique ou comportemental » (Przesmycki, 1994).

Il ne semble pas y avoir de consensus sur le nom de cette stratégie dans les écrits, particulièrement en français, bien que le terme learning contract semble bien établi en anglais. On la retrouve en effet sous les termes de contrat d’apprentissage (Balleux, 2000), contrat pédagogique (Dalibert, 1997; Eïto, 2000; Terrisse, 2001), contrat didactique (Brousseau, 1980) et contrat d’apprenance (Agreenium, 2021). On parle aussi parfois de pédagogie de contrat (Eïto, 2000; Przesmycki, 1994). Le terme plan de travail (individuel) est aussi utilisé dans les écoles au Québec. En plus de celle de Przesmycki (1994), voici d'autres définitions de ces termes:

Brousseau (1980) décrit le contrat didactique comme « ces habitudes (spécifiques) du maître attendues par l'élève et les comportements de l'élève attendus par le maître » (p.181) .

Blanc (2021) discute que « Le contrat d'apprentissage est défini par le Code du travail comme un contrat de travail de type particulier conclu entre l'apprenti (ou son représentant légal) et l'employeur. La formation d'un apprenti est soumise à des conditions préalables ainsi qu'à la réalisation de certaines formalités. Le contrat d'apprentissage repose sur une formation se déroulant alternativement en entreprise et au sein du centre de formation d'apprentis (CFA) » (n.d.).

Finalement, dans leur video, Agreenium (2021) et des invités chercheurs de l’ENSAIA Nancy/Université de Lorraine présente le contrat d’apprenance comme un document détaillant les compétences nécessaires à l’acquisition d’un domaine ainsi que le niveau d’apprentissage ciblé pour chaque compétence, qui peut être personnalisé par les étudiants. Le type d’évaluation est aussi choisi par l’étudiant, le seul obligatoire étant l’auto-évaluation.

En plus d’être utilisé pour décrire l’outil qu’est le contrat, ces termes semblent donc aussi être utilisés pour décrire le contrat pédagogique en tant que concept. Par exemple, Xu et Li (2009) décrivent le contrat en termes de droit et de devoir (de l’enseignant et des apprenants) mais aussi de l’ensemble des conventions sociales d’un certain milieu.

Selon Eïto (2000), le contrat didactique « repose sur un ensemble de règles, le plus souvent implicites, qui fixent les rôles respectifs de l’enseignant et de l’élève par rapport au savoir » (p.5) et bien qu’il ressemble à un contrat, il n’en est pas un parce qu’il n’inclut par l’aspect de négociation entre les partis, contrairement au contrat pédagogique.

Selon Tatin (2000), il s'agit de l'un des sept piliers de l'autoformation, aux côtés du projet individuel, des mécanismes de préformation, des formateurs facilitateurs, de l'environnement ouvert, de l'alternance inviduelle collective et du triple niveau de suivi.

Trois principes fondamentaux de la pratique de la pédagogie de contrat et étapes d’application (Eïto, 2000)

A. Le principe de liberté (de proposer, d’accepter ou de refuser un contrat)

1. L’analyse (par tous les acteurs) de la situation ayant conduit au besoin d’un contrat

2. La proposition du contrat

3. L’indication explicite de la liberté de décision du signataire (qui peut donc refuser ou accepter le contrat)

4. La communication des informations contenues dans le contrat : raisons et buts, indicateurs et critères de réussite de l’objectif, conséquence de la signature du contrat sur le signataire


B. Le principe de négociation du contrat

5. La date d’échéance

6. Les moyens utilisés pour réaliser le contrat

7. Le type de production finale concrétisant le contrat

8. Les aides auquel le signataire peut faire appel

9. L’évaluation de la réussite du contrat


C. La solution de remédiation (Selon Meirieu (1990) on doit prévoir une solution au cas où l’évaluation serait négative, pour qu’un contrat ne débouche jamais sur un constat d’échec et que son intérêt soit alors discrédité)


5 types de contrats selon (Przesmycki, 1994)

Contrat didactique: Par exemple, lorsqu'un élève échoue un examen, l'enseignant peut fixer des objectifs de rattrapage et du travail supplémentaire afin d'être admissible à une ré-évaluation.

Contrat de réussite: S'applique lorsqu'un apprenant a des difficultés principalement académiques. On veut réfléchir avec lui et établir un plan d'action qui va l'aider à atteindre un objectif de réussite. Lorsque le plan d'action convient à l'élève en question et à l'enseignant, l'élève s'engage à intégrer de nouvelles habitudes alors que l'enseignant s'engage à le supporter et à lui offrir l'aide nécessaire (toujours à condition que l'élève fasse sa part).

Contrat de projet: Se détache un peu du concept académique, ce dernier s'appliquera lorsqu'un élève veut élaborer un projet, mais qu'il ne peut pas l'amener seul à terme. Ainsi, il y aura négociation avec l'adulte qui peut s'engager à l'aider à condition que l'élève fasse sa part (négocié dans le contrat). Dans l'exemple du voyage, une affiche de sollicitation (décrivant les activités du voyage) est produite par l'apprenant, l'enseignant va alors vérifier l'orthographe puis assurer une diffusion dans l'école. L'élève planifie des activités de financement et si le montant nécessaire est atteint, l'enseignant va organiser la location de l'autobus, de l'hébergement et va travailler avec l'élève pour l'itinéraire.

Contrat de résolution de conflit: Dans ce contexte, le contrat vise directement un comportement indésirable. Il s'agit de l'une des variantes les plus utilisées du contrat pédagogique. Cette stratégie est réellement bénéfique pour mettre un terme à un cercle vicieux d'accumulation de conséquences négatives qui causent un désintérêt et un bris de confiance envers l'institution scolaire. C'est dans ces situations où il faut rebâtir la confiance par le dialogue et négocier un contrat qui permettra à l'élève de se fixer des objectifs et de changer de comportement en échange d'un retrait de certaines ou de l'ensemble des conséquences, selon le cas.

Contrat institutionnel: Un exemple fréquent de ce type de contrat consiste à demander à l'élève et le parent de lire les règlements de l'école dans l'agenda scolaire puis de signer comme quoi ils ont pris connaissances de règles et s'engagent à les respecter. Dans cet exemple, la négociation est plutôt absente. Certains enseignants établissent les règles de la classe à partir d'une négociation avec le groupe en début d'année et officialisent un document des règles auxquels tous les élèves ont participé dans un processus démocratique.

Conditions favorisant l’apprentissage

Motiver les apprenants: Comme l'explique Agreenium (2021), l'objectif du contrat d'apprentissage est d'amener les apprenants à participer au processus de formation et à devenir plus autonomes et responsables de leurs apprentissages.

Le contrat repose sur quatre principes fondateurs:

1) Le contrat est mutuel: Il s'agit d'une négociation aux termes de laquelle l'élève est libre d'accepter ou de refuser les termes.

2) Acceptation positive de l'élève: D'un côté, le contrat est écrit dans des termes qui viennent de l'apprenant et ce dernier doit comprendre qu'il s'agit de la meilleure solution pour lui. Il doit y avoir un bon degré de confiance entre l'apprenant et le responsable.

3) La négociation de tous les éléments du contrat: La flexibilité et l'ouverture sont nécessaires pour que le principe de négociation soit sain.

4) L'engagement réciproque: Alors que l'élève s'engage à respecter certaines conditions, l'institution doit aussi s'engager. Il peut s'agir de faire des suivis positifs lorsque l'apprenant accumule des périodes en respectant son contrat. Si une conséquence était prévue avant la négociation du contrat, le retrait de la conséquence ou d'une partie de la conséquence peut aussi être mis sur la table de négociation à certaines conditions.

Niveau d’expertise des apprenants

Cette stratégie est davantage axée sur la motivation de l'apprenant et ne nécessite pas une expertise particulière.

Type de guidage

DÉVELOPPE LE RAISONNEMENT

-Lors de la partie d’exploration des motivations du contrat, les élèves vont chercher toutes les raisons significatives et développent leur pensée analytique ;

-Ils vont en tirer des opinions et avis, des propositions et des décisions et expérimentent leur pensée synthétique ;

-Ils apprennent la flexibilité de l’esprit et l’ouverture aux autres idées et perceptions ;

-Lors de la négociation, l’élève va ajuster ses idées et ses opinions à la réalité. Il va écouter les autres, s’interroger, se projeter dans l’avenir, imaginer, ... Il adopte une attitude de « chercheur – découvreur ».


FAVORISE LES RELATIONS SOCIALES

-Il initie les élèves à l’autonomie et à la responsabilité à travers la liberté de décider et d’agir à l’intérieur de règles définies en commun ;

-Il leur apprend à mieux communiquer avec les autres ;

-Les élèves sont amenés à exprimer leurs idées, leurs opinions et leur goût. Ils doivent être capables de rédiger au tableau et/ou sur les feuilles de contrat ;

-Le contrat favorise l’apprentissage de la résolution de conflits. Prendre conscience qu’il a le droit d’être lui-même en négociant avec son environnement ;

-Permet aux élèves d’élaborer des règles de fonctionnement pour organiser la vie d’un grand groupe, à respecter les avis et la personnalité de chacun ;

-Aide les élèves en échec et en situation de rejet scolaire ;

-Apprendre à construire des relations interpersonnelles positives, à modifier la nature des échanges souvent conflictuels et incohérents par une meilleure formulation de ses idées, par la reconnaissance et la confiance exprimée par les autres.

Type de regroupement des apprenants

Généralement, il est de nature individuelle. Il arrive qu'un contrat soit fait entre un enseignant et sa classe.

Milieu d’intervention

Le contrat pédagogique semble être une stratégie utilisée dans tous les milieux de formation. Toutefois, il semble être peu adapté à de jeunes enfants puisqu'ils n'auraient peut-être pas l'autonomie et la capacité de bien comprendre le concept du contrat qui sont nécessaires. On le retrouve par exemple dans le milieu du travail (Balleux, 2000), mais aussi dans les milieux scolaires, autant au niveau de la formation professionnelle (Agreenium, 2021 ; Blanc, 2021; Dalibert, 1997), que dans les milieux universitaire (Duncan, 2013; Stephenson & Laycock, 1993) que secondaire (De France, 1993; Greenwood & McCabe, 2008; Eïto, 2000).

Conseils pratiques

Exemple de contrat tiré de la "fiche 9" du document du conservatoire de Liège:


Exemple de contrat Ecole : ................ Date : 15/09 /99 Élève : ................


Constat de la situation : J’ai du mal à lire vite. Je ne lis pas beaucoup de livres (romans). Je préfère les B.D. mais je n’aime pas lire toutes les bulles. Dans ma famille, je suis obligé de finir les livres commencés. J’ai l’impression de ne pas pouvoir lire les histoires longues.


Objectif : à quoi dois-je arriver ? Je veux augmenter ma vitesse de lecture. Je ne choisis que des livres qui m’attirent. J’ai le droit d’abandonner un livre mais je le remplace par un autre. Je m’engage à lire cinq livres et à lire les bulles des B.D.


Échéance du contrat : Six semaines ; jusqu’aux vacances de la Toussaint.


Moyens pour réussir le contrat : -Quand ? Chaque jour. -Où ? À l’école, chez moi. -Avec quelles aides ? Un autre élève, le maître, mes parents. -Avec qui ? Julien et Émilie ( même contrat ). -Quels supports ? Lecture rapide : Lexidata, Elmo 0 Lecture plaisir : deux romans, deux B.D. un documentaire animalier.


Évaluation L’évaluation sera faite par moi-même : autocorrection avec Lexidata et Elmo 0. Elle sera faite par les autres élèves à qui je présenterai les livres que j’ai lus. Le maître fera le point avec moi à la fin du contrat.


Je m’engage à remplir ce contrat pour le 20/10/11. L’élève Jérôme Signature ...................


Je m’engage à aider Jérôme en lui aménageant chaque jour un temps de travail personnel. L’enseignant Signature ...................


Nous nous engageons à aider notre enfant pour son travail à la maison. Les parents Signature ..................

Bibliographie

Agreenium. (2021, 29 juin). La mise en place d’un contrat d’apprenance comme démarche d’enseignement-apprentissage [vidéo]. Youtube. https://www.youtube.com/watch?v=FFqc_d6zgqg.

Balleux, A., (2000). Les filières de formation professionnelle par apprentissage au Québec : état de la situation et enjeux de l’évolution actuelle, The Canadian Journal for the Study of Adult Education, La Revue canadienne pour l’étude de l’éducation des adultes, 14(2), 51-74.

Bedford, C. M., Balabuck, M. J., et Hunt, D. (1972). Contract teaching in introductory educational psychology. Saskatchewan Journal of Educational Research and Development, 3 (1).

Blanc, M. (2021, 23 août). Apprentissage : définition, salaire, contrat, rupture. Droit-finances.net. https://droit-finances.commentcamarche.com/salaries/guide-salaries/1749-apprentissage-definition-salaire-contrat-rupture/

BROUSSEAU, Guy (1980). L'échec et le contrat. Recherches. (41), 177-182.

Dalibert, C. (1997). Du contrat pédagogique à l’évaluation dans un processus de supervision de groupe. Service social, 46(2-3), 167-184. https://doi.org/10.7202/706765ar.

De France, E., (1993). Le contrat d’apprentissage en relation d’aide individuelle auprès d’élèves en difficulté, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Rapport de recherche comme exigence partielle de la maîtrise en éducation, 125 p.

Duncan, T. (2013). Differentiated Contracts: Giving Students Freedom to Learn. Kappa Delta Pi Record 49(4):174–79.

Eïto,D. (2000). Un essai de pédagogie différenciée : la pédagogie de contrat. Expressions, Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) Réunion, Le mémoire professionnel, pp.121-145. Récupéré de : https://hal.univ-reunion.fr/hal-02406158/document

Greenwood, S. & McCabe, P. (2008). How Learning Contracts Motivate Students. Middle School Journal (j3) 39(5):13–22.

Meirieu, P.(1990). L'école mode d'emplois, ESF

Przesmyki, H. (1994). La pédagogie de contrat, Hachette-Éducation.

Stephenson, J., et Laycock, M. (1993). Using learning contracts in higher education (Ser. Teaching and learning in higher education series). Kogan Page.

Tatin (2000). Les 7 piliers de l’autoformation, Document extrait de l’intervention de Gilles Tatin : « Le BTSA en FOAD, une expérience collective » du Colloque autoformation, Montpellier, décembre 2000. Récupéré de https://www.tutofop.educagri.fr/ressources/FOAD_Autoformation/documents/7_piliers.pdf

Terrisse, A. (2001) Contrat pédagogique et contrat didactique. Jonnaert, P., & Laurin, S. (Eds.). (2000). Les didactiques des disciplines : Un débat contemporain. ProQuest Ebook Central https://ebookcentral.proquest.com

Xu, Y., & Li, C. (2019). Le contrat d'évaluation en didactique des langues étrangères. Langues Modernes, 113(4), 113–119. Récupéré de : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02918280/document

Webographie

Le contrat didactique collectif avec une classe entière. L'institutrice. Repéré le 1er mars à https://institutrice.com/divers-exemples-du-contrat-pedagogique-avantages-et-inconvenients/ --Et062161 (discussion) 1 mars 2021 à 17:14 (EST)

Veille informationnelle - Ressources disponibles pour rédiger et améliorer la fiche

Anderson, G., Boud, D., & Sampson, J. (1996). Learning contracts. Kogan page.

Jubin, P. (2013). Apprendre par le contrat : un intérêt pour la professionnalisation des étudiants infirmiers. Recherche en soins infirmiers, 112, 107-124. https://doi-org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/10.3917/rsi.112.0107.

Recherche visant à mieux comprendre :
        1. les conditions entourant les relations contractuelles 
           d’étudiants en soins infirmiers et l’autoformation;
        2. la perception de ces étudiants concernant leur contrat 
           d’apprentissage et les effets sur leur autonomie, leur 
           autoformation et leur professionnalisation.


Lautier, N. et Allieu-Mary, N. (2012,1er janvier). La didactique de l’histoire », Revue française de pédagogie, 162 | janvier-mars 2008. http://journals.openedition.org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/rfp/926. https://doi-org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/10.4000/rfp.926.


  • Note de synthèse faisant état du principe de soumission aux règles du contrat didactique par rapport aux autres modèles théoriques des sciences humaines et sociales dans le contexte de formation des enseignants.

Le Guirinec, P. (2013). Un contrat-lecture en maternelle au service d’une littératie émergente : quelles médiations de l’album pour quelles lectures partagées ? Revue des sciences de l’éducation, 39(1), 147–174. https://doi.org/10.7202/1024536ar.


Article analysant d’un aspect anthropologique les concepts du contrat-lecture auprès d’enfants du primaire dans le système d’enseignement en France.


Morrissette, J. (2013). Des modes d’interaction au coeur de la mise en oeuvre d’une évaluation formative non instrumentée. Nouveaux Cahiers De La Recherche En Éducation, 16(2), 88–111. https://doi.org/10.7202/1029143ar.


Article traitant d’une recherche effectuée auprès d’étudiants du primaire visant à comprendre les liens entre évaluation et négociation du contrat pédagogique en classe.

Rayou, P. et Sensevy, G. (2017, 30 septembre). Contrat didactique et contextes sociaux. La structure d’arrière-plans des apprentissages. Revue française de pédagogie, 188 | juillet-août-septembre 2014, http://journals.openedition.org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/rfp/4534. https://doi-org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/10.4000/rfp.4534.

  • L’auteur présente des observations effectuées lors de séances d’aide aux devoirs dans une classe de 6em. 

Thépaut, A. et Léziart, Y. (2008). Une étude du processus de dévolution des savoirs en sports collectifs. Activité des élèves et type de contrat à l'école élémentaire (cycle 3). Staps, 79, 67-80. https://doi-org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/10.3917/sta.079.0067.

  • Recherche faisant état des résultats obtenus à la suite d’observations effectuées d’une situation réelle d’enseignement d’un jeu sportif collectif.  L’objectif visant à comparer les liens entre les cibles d’apprentissages déterminées par l’enseignant et l’apprentissage réel des élèves. 

Veyrunes, P., Imbert, P. et San Martin, J. (2016, 20 décembre). L’appropriation d’un « format pédagogique » : l’exemple du « contrat de travail individuel » à l’école primaire. Éducation et didactique, 8-3 | décembre 2014. http://journals.openedition.org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/educationdidactique/2074. https://doi-org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/10.4000/educationdidactique.2074.

Pelletier, P. et Huot, A.. 2017. Construire l'expertise pédagogique Et curriculaire en enseignement supérieur : connaissances, compétences et expériences. Québec (Québec): Presses de l'Université du Québec. Livre en pdf, disponible en ligne sur site des PUQ. https://extranet.puq.ca/media/produits/documents/3117_9782760548121.pdf