Différences entre versions de « Animation interactive »

De Wiki-TEDia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
 
(10 versions intermédiaires par 4 utilisateurs non affichées)
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
''Interactive animation''
 
''Interactive animation''
  
Animation
+
''Multimedia Interactive Animation''
 +
 
 
== Résumé introductif ==
 
== Résumé introductif ==
 
''À compléter''
 
''À compléter''
Ligne 20 : Ligne 21 :
 
== Types de connaissances ==  
 
== Types de connaissances ==  
  
Décrire les connaissances visées. Expliquer en quoi cette stratégie est adaptée à ce type de connaissances. Donner des exemples des contenus ou champs disciplinaires dans lesquels la stratégie a été utilisée.
+
Les animations semblent particulièrement adaptées pour optimiser et concrétiser de façon réaliste la compréhension et l’apprentissage de concepts ([[Connaissances conceptuelles|connaissances conceptuelles]]) portant sur des processus dynamiques ([[Connaissances procédurales|connaissances procédurales]]), des phénomènes complexes et invisibles en sciences et en technologie (Boucheix et Rouet, 2007).
  
 
== Description ==  
 
== Description ==  
  
 +
Une animation peut être définie comme « toute application qui génère une série d’images, de manière que chaque image apparaisse comme une altération de l’image précédente, et où la succession des images est déterminée soit par le concepteur, soit par l’utilisateur » (Bétrancourt, 2005, cité dans Boucheix et Rouet, 2007).
 +
Comparativement à des illustrations statiques les animations ne conduisent pas systématiquement à une amélioration des performances d’apprentissage. Les modes de délivrance des informations animées sont susceptibles de générer des difficultés perceptives, attentionnelles et cognitives au cours des activités de compréhension. Les animations réalistes sont nommant plus difficilement appréhendables par le système cognitif (Boucheix et Rouet, 2007).
  
   
+
Plusieurs voies sont possibles pour améliorer la présentation des animations et palier ainsi les difficultés de traitement.
 +
 +
* La première consiste à rendre la présentation des animations plus interactive.  
 +
* La deuxième cherche à orienter et à guider l’attention des apprenants au bon moment vers les informations pertinentes au cours du déroulement de l’animation en utilisant des techniques « d’indiçage » ou de signalisation (flèches directionnelles ou consignes verbales) 
 +
* L’ajout aux animations de possibilités d’accès à des présentations séquentielles sous forme d’images statiques portant sur les étapes clés du processus décrit.
  
 
== Conditions favorisant l’apprentissage ==  
 
== Conditions favorisant l’apprentissage ==  
Ligne 47 : Ligne 54 :
 
Décrire dans quel milieu éducatif la stratégie a été utilisée. Donner des exemples.  
 
Décrire dans quel milieu éducatif la stratégie a été utilisée. Donner des exemples.  
  
== Conseils pratiques ==  
+
== Conseils pratiques et exemples d’utilisation ==  
 +
 
 +
Selon Boucheix et Rouet (2007):
  
Dans la mesure du possible, fournir des conseils, des « trucs » ou des « astuces » en lien avec des exemples issus de la pratique « réelle » de cette stratégie.  
+
* L'animation doit être réservée à la présentation de processus dynamiques dans lesquels se déroulent des transformations temporelles et spatiales. Le mouvement ou le dynamisme doivent représenter les concepts qui sont l’objet central de l’apprentissage.
 +
* Il faut favoriser des schématisations simples, ne comportant que les informations essentielles et utiles à l’abstraction de concepts utiles. Ralentir le processus, séquentialiser en étapes discrètes, exagérer les mouvements et les aspects cruciaux au détriment du réalisme peut permettre une meilleure intégration.
 +
* Les ajouts d’interactivité, comme de contrôle sur le déroulement des animations et de la manipulation à l’écran devraient être parcimonieusement exploités en fonction de la tâche, des connaissances préalables des élèves, de leurs différences interindividuelles.
 +
* L’introduction d’informations visant à structurer la prise d’information et à orienter l’attention de l’élève peut s’avérer très favorable à condition que ces ajouts ne représentent pas une charge cognitive supplémentaire.
 +
* La visualisation d’animations peut être accompagnée de textes explicatifs, plutôt présentés auditivement (Mayer, 2001, cité dans Boucheix et Rouet, 2007). Le contenu du texte doit être choisi de telle sorte qu’il soit cohérent et synchrone avec le déroulement des animations.
  
 
== Bibliographie ==
 
== Bibliographie ==
  
 +
Boucheix, J. M. et Rouet, J. F. (2007). Les animations interactives multimédias sont-elles efficaces pour l’apprentissage? ''Revue française de pédagogie, 160'', 133-156. https://doi.org/10.4000/rfp.832
  
 
== Webographie==
 
== Webographie==
Ligne 60 : Ligne 74 :
  
 
== Veille informationnelle (ressources disponibles pour améliorer la fiche) ==
 
== Veille informationnelle (ressources disponibles pour améliorer la fiche) ==
Akpınar, E. (2014). The use of interactive computer animations based on POE as a presentation tool in primary science teaching. ''Journal of Science Education and Technology, 23''(4), 527-537. Récupéré le 22 août 2021, depuis https://www.jstor.org/stable/24019740.
+
Akpınar, E. (2014). The use of interactive computer animations based on POE as a presentation tool in primary science teaching. ''Journal of Science Education and Technology, 23''(4), 527-537. https://www.jstor.org/stable/24019740.
 
 
Boucheix, J. M., & Rouet, J. F. (2007). Les animations interactives multimédias sont-elles efficaces pour l’apprentissage?. ''Revue française de pédagogie, 160'', 133-156.[En ligne], http://journals.openedition.org/rfp/832 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rfp.832
 
  
Hoa, D., Micheau, A., & Gahide, G. (2006). Creating an interactive Web-based e-learning course: a practical introduction for radiologists. ''Radiographics, 26''(6), e25-e25. Récupéré le 22 août 2021, depuis https://pubs.rsna.org/doi/10.1148/rg.e25.
+
Hoa, D., Micheau, A., & Gahide, G. (2006). Creating an interactive Web-based e-learning course: a practical introduction for radiologists. ''Radiographics, 26''(6), e25-e25. https://pubs.rsna.org/doi/10.1148/rg.e25.
  
Perkins, K., Adams, W., Dubson, M., Finkelstein, N., Reid, S., Wieman, C., & LeMaster, R. (2006). PhET: Interactive simulations for teaching and learning physics. ''The physics teacher, 44''(1), 18-23. Récupéré le 22 août 2021, depuis https://phet.colorado.edu/publications/physics%20teacher_finalwithpicts.pdf.
+
Perkins, K., Adams, W., Dubson, M., Finkelstein, N., Reid, S., Wieman, C., & LeMaster, R. (2006). PhET: Interactive simulations for teaching and learning physics. ''The physics teacher, 44''(1), 18-23. https://phet.colorado.edu/publications/physics%20teacher_finalwithpicts.pdf.
  
Pinter, R., Radosav, D., & Čisar, S. M. (2012). Analyzing the impact of using interactive animations in teaching. ''International Journal of Computers Communications & Control, 7''(1), 147-162. Récupéré le 22 août 2021, depuis https://www.researchgate.net/publication/285955599_Analyzing_the_Impact_of_Using_Interactive_Animations_in_Teaching.
+
Pinter, R., Radosav, D., & Čisar, S. M. (2012). Analyzing the impact of using interactive animations in teaching. ''International Journal of Computers Communications & Control, 7''(1), 147-162. https://www.researchgate.net/publication/285955599_Analyzing_the_Impact_of_Using_Interactive_Animations_in_Teaching.
  
Rice, S. C. (2013). Using interactive animations to enhance teaching, learning, and retention of respiration pathway concepts in face-to-face and online high school, Undergraduate, and continuing education learning environments. ''Journal of Microbiology & Biology Education: JMBE, 14''(1), 113.
+
Rice, S. C. (2013). Using interactive animations to enhance teaching, learning, and retention of respiration pathway concepts in face-to-face and online high school, Undergraduate, and continuing education learning environments. ''Journal of Microbiology & Biology Education: JMBE, 14''(1), 113. depuis https://journals.asm.org/doi/10.1128/jmbe.v14i1.509.
  
Syrjakow, M., Berdux, J., & Szczerbicka, H. (2000, December). Interactive web-based animations for teaching and learning. In ''2000 Winter Simulation Conference Proceedings, Vol. 2'', (pp. 1651-1659). IEEE.
+
Syrjakow, M., Berdux, J., & Szczerbicka, H. (2000, December). Interactive web-based animations for teaching and learning. In ''2000 Winter Simulation Conference Proceedings, Vol. 2'', (pp. 1651-1659). IEEE. https://ieeexplore.ieee.org/document/899152
  
Wang, P. Y., Vaughn, B. K., & Liu, M. (2011). The impact of animation interactivity on novices’ learning of introductory statistics. ''Computers & Education, 56(''1), 300-311.
+
Wang, P. Y., Vaughn, B. K., & Liu, M. (2011). The impact of animation interactivity on novices’ learning of introductory statistics. ''Computers & Education, 56(''1), 300-311. depuis https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0360131510002034?via%3Dihub.
  
Wiana, W. (2018). Interactive Multimedia-Based Animation: A Study of Effectiveness on Fashion Design Technology Learning. In ''Journal of Physics: Conference Series'' (Vol. 953, No. 1, p. 012024). IOP Publishing.
+
Wiana, W. (2018). Interactive Multimedia-Based Animation: A Study of Effectiveness on Fashion Design Technology Learning. In ''Journal of Physics: Conference Series'' (Vol. 953, No. 1, p. 012024). IOP Publishing. depuis https://iopscience.iop.org/article/10.1088/1742-6596/953/1/012024.
  
 
[[Catégorie:Toutes_les_fiches]]
 
[[Catégorie:Toutes_les_fiches]]
 
[[Catégorie:Microstratégie]]
 
[[Catégorie:Microstratégie]]
 
[[Catégorie:Ébauche]]
 
[[Catégorie:Ébauche]]

Version actuelle datée du 27 juillet 2022 à 21:40


Appellation en anglais

Interactive animation

Multimedia Interactive Animation

Résumé introductif

À compléter


Stratégies apparentées

Identifier les stratégies similaires, notamment en ce qui concerne les domaines d’apprentissage et les conditions d’apprentissage visées. Préciser, au besoin, les similitudes et les différences. Identifier les synonymes s’il y a lieu.

Type de stratégie

Déterminer si la stratégie est une microstratégie ou une macrostratégie ou les deux.

Types de connaissances

Les animations semblent particulièrement adaptées pour optimiser et concrétiser de façon réaliste la compréhension et l’apprentissage de concepts (connaissances conceptuelles) portant sur des processus dynamiques (connaissances procédurales), des phénomènes complexes et invisibles en sciences et en technologie (Boucheix et Rouet, 2007).

Description

Une animation peut être définie comme « toute application qui génère une série d’images, de manière que chaque image apparaisse comme une altération de l’image précédente, et où la succession des images est déterminée soit par le concepteur, soit par l’utilisateur » (Bétrancourt, 2005, cité dans Boucheix et Rouet, 2007). Comparativement à des illustrations statiques les animations ne conduisent pas systématiquement à une amélioration des performances d’apprentissage. Les modes de délivrance des informations animées sont susceptibles de générer des difficultés perceptives, attentionnelles et cognitives au cours des activités de compréhension. Les animations réalistes sont nommant plus difficilement appréhendables par le système cognitif (Boucheix et Rouet, 2007).

Plusieurs voies sont possibles pour améliorer la présentation des animations et palier ainsi les difficultés de traitement.

  • La première consiste à rendre la présentation des animations plus interactive.
  • La deuxième cherche à orienter et à guider l’attention des apprenants au bon moment vers les informations pertinentes au cours du déroulement de l’animation en utilisant des techniques « d’indiçage » ou de signalisation (flèches directionnelles ou consignes verbales)
  • L’ajout aux animations de possibilités d’accès à des présentations séquentielles sous forme d’images statiques portant sur les étapes clés du processus décrit.

Conditions favorisant l’apprentissage

Identifier, expliquer et justifier les conditions d’apprentissage que la stratégie vise à favoriser. Décrire quelle est la preuve empirique de l’efficacité de la stratégie.

Niveau d’expertise des apprenants

Identifier si la stratégie est adaptée aux apprenants débutants, intermédiaires ou avancés dans un domaine. Décrire comment la stratégie prend en considération le niveau des connaissances des apprenants dans le domaine ciblé. Donner des exemples.

Type de guidage

Décrire quel est le type de guidage et de support offert par la stratégie. Faire les liens avec le niveau d’expertise des apprenants en décrivant comment et pourquoi le type offert est censé favoriser l’apprentissage de ces apprenants.

Type de regroupement des apprenants

Décrire le type de regroupement préconisé par la stratégie et comment on peut le réaliser. Donner des exemples.

Milieu d’intervention

Décrire dans quel milieu éducatif la stratégie a été utilisée. Donner des exemples.

Conseils pratiques et exemples d’utilisation

Selon Boucheix et Rouet (2007):

  • L'animation doit être réservée à la présentation de processus dynamiques dans lesquels se déroulent des transformations temporelles et spatiales. Le mouvement ou le dynamisme doivent représenter les concepts qui sont l’objet central de l’apprentissage.
  • Il faut favoriser des schématisations simples, ne comportant que les informations essentielles et utiles à l’abstraction de concepts utiles. Ralentir le processus, séquentialiser en étapes discrètes, exagérer les mouvements et les aspects cruciaux au détriment du réalisme peut permettre une meilleure intégration.
  • Les ajouts d’interactivité, comme de contrôle sur le déroulement des animations et de la manipulation à l’écran devraient être parcimonieusement exploités en fonction de la tâche, des connaissances préalables des élèves, de leurs différences interindividuelles.
  • L’introduction d’informations visant à structurer la prise d’information et à orienter l’attention de l’élève peut s’avérer très favorable à condition que ces ajouts ne représentent pas une charge cognitive supplémentaire.
  • La visualisation d’animations peut être accompagnée de textes explicatifs, plutôt présentés auditivement (Mayer, 2001, cité dans Boucheix et Rouet, 2007). Le contenu du texte doit être choisi de telle sorte qu’il soit cohérent et synchrone avec le déroulement des animations.

Bibliographie

Boucheix, J. M. et Rouet, J. F. (2007). Les animations interactives multimédias sont-elles efficaces pour l’apprentissage? Revue française de pédagogie, 160, 133-156. https://doi.org/10.4000/rfp.832

Webographie

https://blogs.articulate.com/les-essentiels-du-elearning/ Ce blogue d'Allison Lamotte (Articulate) propose plusieurs astuces et solutions afin de faciliter l'apprentissage et la motivation des apprenants (surtout dédié aux formations en ligne, mais le contenu est varié).

Veille informationnelle (ressources disponibles pour améliorer la fiche)

Akpınar, E. (2014). The use of interactive computer animations based on POE as a presentation tool in primary science teaching. Journal of Science Education and Technology, 23(4), 527-537. https://www.jstor.org/stable/24019740.

Hoa, D., Micheau, A., & Gahide, G. (2006). Creating an interactive Web-based e-learning course: a practical introduction for radiologists. Radiographics, 26(6), e25-e25. https://pubs.rsna.org/doi/10.1148/rg.e25.

Perkins, K., Adams, W., Dubson, M., Finkelstein, N., Reid, S., Wieman, C., & LeMaster, R. (2006). PhET: Interactive simulations for teaching and learning physics. The physics teacher, 44(1), 18-23. https://phet.colorado.edu/publications/physics%20teacher_finalwithpicts.pdf.

Pinter, R., Radosav, D., & Čisar, S. M. (2012). Analyzing the impact of using interactive animations in teaching. International Journal of Computers Communications & Control, 7(1), 147-162. https://www.researchgate.net/publication/285955599_Analyzing_the_Impact_of_Using_Interactive_Animations_in_Teaching.

Rice, S. C. (2013). Using interactive animations to enhance teaching, learning, and retention of respiration pathway concepts in face-to-face and online high school, Undergraduate, and continuing education learning environments. Journal of Microbiology & Biology Education: JMBE, 14(1), 113. depuis https://journals.asm.org/doi/10.1128/jmbe.v14i1.509.

Syrjakow, M., Berdux, J., & Szczerbicka, H. (2000, December). Interactive web-based animations for teaching and learning. In 2000 Winter Simulation Conference Proceedings, Vol. 2, (pp. 1651-1659). IEEE. https://ieeexplore.ieee.org/document/899152

Wang, P. Y., Vaughn, B. K., & Liu, M. (2011). The impact of animation interactivity on novices’ learning of introductory statistics. Computers & Education, 56(1), 300-311. depuis https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0360131510002034?via%3Dihub.

Wiana, W. (2018). Interactive Multimedia-Based Animation: A Study of Effectiveness on Fashion Design Technology Learning. In Journal of Physics: Conference Series (Vol. 953, No. 1, p. 012024). IOP Publishing. depuis https://iopscience.iop.org/article/10.1088/1742-6596/953/1/012024.