Théâtre-forum : Différence entre versions

De Wiki-TEDia
Aller à : navigation, rechercher
(Stratégies apparentées)
(Bibliographie)
 
(9 révisions intermédiaires par 5 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{Encadré|'''Ébauche''' (sans bibliographie)}}
+
{{Encadré|'''Avancée'''}}
{{Encadré|'''À COMPLÉTER'''}}
+
 
 
__FORCETOC__
 
__FORCETOC__
  
Ligne 21 : Ligne 21 :
 
== Types de connaissances ==  
 
== Types de connaissances ==  
  
Les connaissances en cause pour cette statégie pédagogique dépendent du champ disciplinaire dans lequel le théâtre-forum s’inscrit. Nous pourrions parler aussi davantage de « compétences », plus particulièrement des compétences de type relationnel. En ce sens, Guérin (2010) mentionne que les apprenanant développent :  
+
Les connaissances en cause pour cette statégie pédagogique dépendent du champ disciplinaire dans lequel le théâtre-forum s’inscrit. Nous pourrions parler aussi davantage de « compétences », plus particulièrement des compétences de type relationnel. En ce sens, Guérin (2010) mentionne que les apprenants développent :  
 
* ''« Leur capacité d’introspection qui permet de mettre en lumière, sans honte ni culpabilité, les pensées, émotions et sensation qui les traversent;''
 
* ''« Leur capacité d’introspection qui permet de mettre en lumière, sans honte ni culpabilité, les pensées, émotions et sensation qui les traversent;''
 
* ''Leur capacité de décentration qui consiste à mieux entendre et prendre en compte le ressenti et le point de vue des autres. ».''
 
* ''Leur capacité de décentration qui consiste à mieux entendre et prendre en compte le ressenti et le point de vue des autres. ».''
Ligne 27 : Ligne 27 :
 
Le fait de rejouer des situations conflictuelles existantes et de rechercher des pistes de solution pour y mettre fin requiert le développement de ces compétences : la conscience de ses émotions, le contrôle de soi, l’authenticité, l’ouverture à l'autre, le dépassement de sa zone de confort, etc.  
 
Le fait de rejouer des situations conflictuelles existantes et de rechercher des pistes de solution pour y mettre fin requiert le développement de ces compétences : la conscience de ses émotions, le contrôle de soi, l’authenticité, l’ouverture à l'autre, le dépassement de sa zone de confort, etc.  
  
Par ailleurs, une recherche a été effectuée par Rutten et al. (2010) dans le domaine sportif auprès des enfants d’une équipe de soccer. L’objectif de cette étude est de vérifier si cette stratégie pédagogoique pourrait avoir une influence positive sur leurs comportements prosociaux (''« prosocial behaviour »''). De ce fait, les auteurs indiquent que des recherches précédentes ont permis de démontrer que cette technique théâtrale permettait de provoquer des conflits cognitifs pouvant être résolus qu’en utilisant des niveaux élevés de raisonnement moral, de stimuler la communication sur les normes et les valeurs sportives et de renforcer les habiletés de réflexion des équipes et des athlètes (cités dans Basourakos, 1999; Winston, 1999; Day, 2002). Il serait intéressant de vérifier si ces compétences pourraient être transposables à d’autres domaines, par exemple, le milieu de l’éducation.
+
Par ailleurs, une recherche a été effectuée par Rutten et al. (2010) dans le domaine sportif auprès des enfants d’une équipe de soccer. L’objectif de cette étude est de vérifier si cette stratégie pédagogique pourrait avoir une influence positive sur leurs comportements prosociaux (''« prosocial behaviour »''). De ce fait, les auteurs indiquent que des recherches précédentes ont permis de démontrer que cette technique théâtrale permettait de provoquer des conflits cognitifs pouvant être résolus qu’en utilisant des niveaux élevés de raisonnement moral, de stimuler la communication sur les normes et les valeurs sportives et de renforcer les habiletés de réflexion des équipes et des athlètes (cités dans Basourakos, 1999; Winston, 1999; Day, 2002). Il serait intéressant de vérifier si ces compétences pourraient être transposables à d’autres domaines, par exemple, le milieu de l’éducation.
  
 
== Description ==  
 
== Description ==  
Ligne 33 : Ligne 33 :
 
La provenance du théâtre-forum remonte au théâtre de l'opprimé de Boal au Brésil dans les années 60, et ce, durant la dictature au Brésil comme dispositif émancipateur pour les populations vivant diverses situations d’oppression (Hamel, 2012). Le terme oppression réfère ici au mauvais traitement ou à la discrimination pouvant être vécu par un groupe social avec ou sans le soutien des structures d’une société (ex. : le racisme, le sexisme, l’homophobie, l’âgisme, etc.).  
 
La provenance du théâtre-forum remonte au théâtre de l'opprimé de Boal au Brésil dans les années 60, et ce, durant la dictature au Brésil comme dispositif émancipateur pour les populations vivant diverses situations d’oppression (Hamel, 2012). Le terme oppression réfère ici au mauvais traitement ou à la discrimination pouvant être vécu par un groupe social avec ou sans le soutien des structures d’une société (ex. : le racisme, le sexisme, l’homophobie, l’âgisme, etc.).  
  
De façon plus précise, cette technique de théâtre est utilisée pour transformer des systèmes injustes et faciliter le changement social et individuel en implicant directement les apprenants (Gourd & Gourd, 2011).  Utilisé aujourd’hui par de nombreux éducateurs et militants, il est basé sur l’’interactivité entre les acteurs et les spectateurs/les apprenants (MAN, s.d.).
+
De façon plus précise, cette technique de théâtre est utilisée pour transformer des systèmes injustes et faciliter le changement social et individuel en impliquant directement les apprenants (Gourd & Gourd, 2011).  Utilisé aujourd’hui par de nombreux éducateurs et militants, il est basé sur l’interactivité entre les acteurs et les spectateurs/les apprenants (MAN, s.d.).
  
 
<br />
 
<br />
Ligne 48 : Ligne 48 :
 
== Conditions favorisant l’apprentissage ==  
 
== Conditions favorisant l’apprentissage ==  
  
L’apprentissage se réalise si l’apprenant s’engage à travers la démarche du théâtre-forum. Cette condition doit d’être mise de l’avant par l’intervenant-animateur afin de faciliter leurs apprentissages. Nous expliciterons dans plus de détails cette dernière condition d’apprentissage. D’autres conditions d’apprentissage seront aussi explicitées.  
+
L’apprentissage se réalise si l’apprenant s’engage à travers la démarche du théâtre-forum. Cette condition doit être mise de l’avant par l’intervenant-animateur afin de faciliter leurs apprentissages. Nous expliciterons avec plus de détails cette dernière condition d’apprentissage. D’autres conditions d’apprentissage seront aussi explicitées.  
  
 
'''[[Conditions d'apprentissage|Motiver]] les apprenants et dépasser sa zone de confort'''
 
'''[[Conditions d'apprentissage|Motiver]] les apprenants et dépasser sa zone de confort'''
Ligne 54 : Ligne 54 :
  
 
'''[[Conditions d'apprentissage|Structurer]] l’apprentissage'''
 
'''[[Conditions d'apprentissage|Structurer]] l’apprentissage'''
Lorsque l’apprenant rejoue une partie de l’histoire afin de proposer une solution ou un dénouement plus positif cela lui demande de structurer sa pensée ou son idée afin de la rendre compréhensible au grand public.  
+
Lorsque l’apprenant rejoue une partie de l’histoire afin de proposer une solution ou un dénouement plus positif, cela lui demande de structurer sa pensée ou son idée afin de la rendre compréhensible au grand public.  
  
 
'''Prendre conscience de son ressenti'''
 
'''Prendre conscience de son ressenti'''
Ligne 94 : Ligne 94 :
  
 
Cette stratégie peut être employée en milieu scolaire (à l’école primaire, à l’école secondaire et à l’université), mais également en milieu de travail.
 
Cette stratégie peut être employée en milieu scolaire (à l’école primaire, à l’école secondaire et à l’université), mais également en milieu de travail.
 +
 +
== Conseils ==
 +
 +
La page Web Le théâtre-forum (n.d.) présente quelques conseils spécifiques au rôle de l'animateur-intervenant :
 +
 +
* il doit éviter les gestes qui peuvent manipuler ou influencer les spectateurs;
 +
* il ne décide rien de lui-même;
 +
* il doit constamment retourner les doutes au spectateur pour que ce soit lui qui décide;
 +
* il doit adopter une attitude physique neutre c'est-à-dire, par exemple, ne pas se joindre aux spectateurs (ex. s'asseoir avec eux) ou démontrer qu'il est fatigué ou épuisé;
 +
* il doit adopter une attitude socratique en ce sens qu'il doit amener les spectateurs à exprimer puis clarifier les idées qui sous-tendent leurs interventions.
  
 
== Ressources informationnelles utilisées dans la fiche ==
 
== Ressources informationnelles utilisées dans la fiche ==
Ligne 116 : Ligne 126 :
  
 
Mise au jeu. (s.d.). ''Interventions pour jeunes de secondaire et de Cégep.'' Récupéré le 24 mai 2016 de http://miseaujeu.org/secondaire-et-collegial  
 
Mise au jeu. (s.d.). ''Interventions pour jeunes de secondaire et de Cégep.'' Récupéré le 24 mai 2016 de http://miseaujeu.org/secondaire-et-collegial  
 +
 +
Le théâtre-forum (n.d.). Dans Théâtrons. Récupéré le 16 juin 2017 de http://www.theatrons.com/theatre-forum-boal.php 
  
 
== Ressources informationnelles disponibles pour rédiger et améliorer la fiche ==
 
== Ressources informationnelles disponibles pour rédiger et améliorer la fiche ==
  
 
=== Bibliographie ===
 
=== Bibliographie ===
 +
 +
Centre pour l’action non-violente (CENAC). 2013. « Aborder les conflits avec le théâtre forum » - Une activité d'éducation à la non-violence. Repéré à http://www.non-violence.ch/fichiers/user_upload/boite-outils/brochures/Livret_theatre_forum.pdf
 +
 
Dwyer, P. (2010). Making bodies talk in Forum Theatre. ''Research in Drama Education,'' 9(2), 199-210.  
 
Dwyer, P. (2010). Making bodies talk in Forum Theatre. ''Research in Drama Education,'' 9(2), 199-210.  
 +
 +
Guerre, Y. (2006). ''Jouer le conflit : pratiques de théâtre-forum''. Paris : Harmattan
  
 
Hamel, S. (2013). When theatre of the oppressed becomes theatre of the oppressor. ''The Journal of Applied Theatre and Performance,'' 18(4), 403–416.
 
Hamel, S. (2013). When theatre of the oppressed becomes theatre of the oppressor. ''The Journal of Applied Theatre and Performance,'' 18(4), 403–416.
  
Centre pour l’action non-violente (CENAC). 2013. « Aborder les conflits avec le théâtre forum » - Une activité d'éducation à la non-violence. Repéré à http://www.non-violence.ch/fichiers/user_upload/boite-outils/brochures/Livret_theatre_forum.pdf
+
Singhal, A. (2004). Entertainment-education through participatory theater: Freirean strategies for empowering the oppressed. Dans A. Singhal, M.J. Cody, E.M. Rogers et M. Sabido (dir), ''Entertainment-education and social change: History, research, and practice'', p. 377-398. Mahwah, NJ: Lawrence Erlbaum Associates.
  
 
=== Webographie===  
 
=== Webographie===  

Version actuelle en date du 31 janvier 2019 à 22:20

Avancée


Appellation en anglais

Forum theatre.

Stratégies apparentées

Les termes suivants se retrouvent dans la littérature pour désigner le théâtre-forum :

  • théâtre de l'opprimé;
  • théâtre social;
  • théâtre-action;
  • théâtre d’intervention.

Type de stratégie

Le théâtre-forum peut être utilisé comme une microstratégie.

Types de connaissances

Les connaissances en cause pour cette statégie pédagogique dépendent du champ disciplinaire dans lequel le théâtre-forum s’inscrit. Nous pourrions parler aussi davantage de « compétences », plus particulièrement des compétences de type relationnel. En ce sens, Guérin (2010) mentionne que les apprenants développent :

  • « Leur capacité d’introspection qui permet de mettre en lumière, sans honte ni culpabilité, les pensées, émotions et sensation qui les traversent;
  • Leur capacité de décentration qui consiste à mieux entendre et prendre en compte le ressenti et le point de vue des autres. ».

Le fait de rejouer des situations conflictuelles existantes et de rechercher des pistes de solution pour y mettre fin requiert le développement de ces compétences : la conscience de ses émotions, le contrôle de soi, l’authenticité, l’ouverture à l'autre, le dépassement de sa zone de confort, etc.

Par ailleurs, une recherche a été effectuée par Rutten et al. (2010) dans le domaine sportif auprès des enfants d’une équipe de soccer. L’objectif de cette étude est de vérifier si cette stratégie pédagogique pourrait avoir une influence positive sur leurs comportements prosociaux (« prosocial behaviour »). De ce fait, les auteurs indiquent que des recherches précédentes ont permis de démontrer que cette technique théâtrale permettait de provoquer des conflits cognitifs pouvant être résolus qu’en utilisant des niveaux élevés de raisonnement moral, de stimuler la communication sur les normes et les valeurs sportives et de renforcer les habiletés de réflexion des équipes et des athlètes (cités dans Basourakos, 1999; Winston, 1999; Day, 2002). Il serait intéressant de vérifier si ces compétences pourraient être transposables à d’autres domaines, par exemple, le milieu de l’éducation.

Description

La provenance du théâtre-forum remonte au théâtre de l'opprimé de Boal au Brésil dans les années 60, et ce, durant la dictature au Brésil comme dispositif émancipateur pour les populations vivant diverses situations d’oppression (Hamel, 2012). Le terme oppression réfère ici au mauvais traitement ou à la discrimination pouvant être vécu par un groupe social avec ou sans le soutien des structures d’une société (ex. : le racisme, le sexisme, l’homophobie, l’âgisme, etc.).

De façon plus précise, cette technique de théâtre est utilisée pour transformer des systèmes injustes et faciliter le changement social et individuel en impliquant directement les apprenants (Gourd & Gourd, 2011). Utilisé aujourd’hui par de nombreux éducateurs et militants, il est basé sur l’interactivité entre les acteurs et les spectateurs/les apprenants (MAN, s.d.).


LE DÉROULEMENT D'UNE SÉANCE DE THÉÂTRE-FORUM

Trois étapes sont propres à la réalisation d’un théâtre-forum.

À la première étape, les acteurs présentent la problématique générale (Rutten et al., 2010) pouvant porter sur des thématiques très diverses : l’intimidation/la cyberintimidation, la violence dans les relations amoureuses, les graffitis en milieu urbain, les conflits de communication en milieu de travail, les préjugés face à certains métiers traditionnellement masculins, l’intégration des clientèles immigrantes, etc.

À la deuxième étape, la partie théâtre, les acteurs joueront diverses scènes qui permettront d’illustrer des dilemmes moraux ou de mettre de l’avant des conflits nécessitant la recherche de solutions (Rutten et al., 2010).

À la troisième étape, la partie forum, l’animateur-intervenant (aussi appelé meneur de jeu) entre en action et agit à titre de médiateur entre le public et les acteurs. Il explique que les scènes seront jouées à nouveau. Il précise aussi le rôle des participants du public qui consiste à crier « STOP » et à venir prendre la place d’un des acteurs lorsqu’il juge qu’un élément de l’histoire doit être joué différemment afin de proposer une solution au dilemme. À la suite de chacune des performances, le public est invité à s’exprimer sur la solution proposée et à identifier des solutions alternatives. Ce type de théâtre permet donc aux participants de trouver collectivement des solutions à un problème donné (Rutten et al., 2010). Comme le mentionne Boal, pionnier du théâtre-forum : « The aim is to provide participants with a safe and supported space to share their views and to give an opportunity to take part in a rehearsal for reality » (Boal, 2002, cité dans Hammond, 2013).

Conditions favorisant l’apprentissage

L’apprentissage se réalise si l’apprenant s’engage à travers la démarche du théâtre-forum. Cette condition doit être mise de l’avant par l’intervenant-animateur afin de faciliter leurs apprentissages. Nous expliciterons avec plus de détails cette dernière condition d’apprentissage. D’autres conditions d’apprentissage seront aussi explicitées.

Motiver les apprenants et dépasser sa zone de confort L’intervenant-animateur doit inciter l’implication des participants à prendre le risque de jouer. C’est l’apprenant qui devient responsable de son apprentissage.

Structurer l’apprentissage Lorsque l’apprenant rejoue une partie de l’histoire afin de proposer une solution ou un dénouement plus positif, cela lui demande de structurer sa pensée ou son idée afin de la rendre compréhensible au grand public.

Prendre conscience de son ressenti L’apprenant devient conscient des émotions et des sensations vécues par autrui ou développe un sentiment d’empathie à l’égard de la situation en rejouant des situations conflictuelles ou problématiques (OCCE, s.d.).

Créer un espace sécuritaire au bénéfice des échanges L’intervenant-animateur doit faire en sorte d’établir un climat sécuritaire qui favorise l’écoute et le respect entre les apprenants.

Être familier à l’égard de certaines techniques d’animation Comme le mentionne Guérin (2010), l’intervenant-animateur doit être en mesure de :

  • « Valoriser les propositions faites, les changements obtenus tout en interpellant sur leurs risques et limites;
  • (…) dénouer les blocages de façon constructive pour soi et son entourage. ».

Niveau d’expertise des apprenants

Comme il est ici question de gestion non-violente des conflits ou de situations sociales complexes, cette stratégie est appropriée pour tous les groupes d’âge (débutants, intermédiaires et avancés)‎, et ce, à partir de l’âge primaire. Le niveau d’expertise des apprenants peut donc être autant pour novice, intermédiaire qu’avancé. Le sujet du théâtre-forum sera très souvent adapté aux problématiques vécues et le rôle occupé par les apprenants et leur participation seront adaptés au niveau de développement des apprenants.

Par exemple, avec les jeunes, l’équipe d’intervention théâtrale participative Mise au jeu (s.d.), propose de développer certaines compétences, notamment : encourager des modèles sains de communication, exprimer son point de vue en tenant compte de celui d’autrui, susciter la réflexion critique, favoriser le mieux vivre ensemble, avec nos ressemblances et nos différences, etc. Des thématiques comme le renforcement de l’estime de soi, la lutte contre divers préjugés, du passage primaire-secondaire, de l’influence des pairs, occuperont une place de choix avec les jeunes du primaire, tandis qu’au secondaire, la prévention des ITSS/des grossesses, la prévention de l’exploitation sexuelle et de l’intimidation seront plus souvent traités.

Dans le milieu de l’éducation au Québec, cette technique a aussi été employée pour développer les compétences relationnelles des enseignants à l’égard de leurs élèves :

« Pour aborder cette dimension relationnelle, il se révèle plus efficace d'utiliser des méthodes qui impliquent le corps et influent directement sur le cerveau émotionnel plutôt que de compter sur l'argumentation auquel le cerveau émotionnel est assez peu perméable. En rejouant des situations conflictuelles non résolues (un élève m'a insultée et j'ai perdu le contrôle de moi-même), nous prenons conscience de nos émotions (sentir la colère ou la peur émerger) et de nos sensations (je tremble, j'ai le coeur qui bat plus vite...). Cette présence à soi-même permet de mobiliser ses ressources internes pour chercher des alternatives à la violence. » (Guérin, 2010).

Type de guidage

La stratégie est guidée/soutenue par un expert/un enseignant par l’enseignant. La mission du meneur de jeu est d’aider les spectateurs à devenir, comme le dit Boal, des « spect-acteurs » qui seront en mesure d’exprimer leurs points de vue et de monter sur scène pour remplacer l’un des personnages (OCCE, s.d.). Comme mentionné précédemment, l’animation d’un théâtre-forum sera facilitée si l’intervenant-animateur est formé à intervenir avec cette technique.

En effet, cette formation sera utile afin de développer les compétences des intervenants à pouvoir utiliser à proprement parler cette technique d’animation (ex. : savoir stimuler la participation du public, savoir identifier les éléments de discussion qui permettront de faire progresser le travail du groupe d’apprenants/la recherche de solutions, etc.). Elle est aussi requise afin de favoriser l’établissement d’un climat de confiance où l’écoute et le respect des autres sont mis à l’avant-plan.

Par ailleurs, le guidage est aussi autoguidé/autorégulé dans le cas où la spontanéité des apprenants et leur investissement dans le jeu sont demandés par le meneur de jeu.

Type de regroupement des apprenants

Le théâtre-forum requiert une grande part d’interactions avec les apprenants-spectateurs. Il implique principalement deux types de regroupement : petit groupe et en grand groupe.

Nous avons consulté plusieurs sites Internet de compagnies ou de troupes de théâtre-forum professionnels en Europe ou au Québec qui font état d’un nombre de participants à respecter afin de réaliser une séance de théâtre-forum efficace. Par exemple, en France la Compagnie Comédiens Associés (s.d.) indique qu’un maximum de 90 personnes par représentation est souhaitable. Au Québec, l’équipe d'intervention théâtrale participative Mise au jeu, fait mention de 30 à 250 spectateurs maximum (s.d.).

Milieu d’intervention

Cette stratégie peut être employée en milieu scolaire (à l’école primaire, à l’école secondaire et à l’université), mais également en milieu de travail.

Conseils

La page Web Le théâtre-forum (n.d.) présente quelques conseils spécifiques au rôle de l'animateur-intervenant :

  • il doit éviter les gestes qui peuvent manipuler ou influencer les spectateurs;
  • il ne décide rien de lui-même;
  • il doit constamment retourner les doutes au spectateur pour que ce soit lui qui décide;
  • il doit adopter une attitude physique neutre c'est-à-dire, par exemple, ne pas se joindre aux spectateurs (ex. s'asseoir avec eux) ou démontrer qu'il est fatigué ou épuisé;
  • il doit adopter une attitude socratique en ce sens qu'il doit amener les spectateurs à exprimer puis clarifier les idées qui sous-tendent leurs interventions.

Ressources informationnelles utilisées dans la fiche

Bibliographie

Gourd, K. M. et Gourd, T. Y. (2011). Enacting Democracy : Using Forum Theatre to Confront Bullying. Equity & Excellence in Education, 44(3), 403-419.

Guérin, V. (2010). Le théâtre-forum : une approche pour développer les compétences relationnelles des enseignants. Repéré à http://www.ecolechangerdecap.net/IMG/article_PDF/article_a73.pdf

Hamel, S. (2012). Le Théâtre-forum : Pour une délibération sous le signe de la reconnaissance? (thèse de doctorat, Université de Montréal, Canada). Récupéré du site de la bibliothèque de l’Université : https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/10128

Hammond, N. (2013). Introducing Forum Theatre to elicit and advocate children’s views. Educational Psychology in Practice, 29(1), 1–18.

Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN). (s.d.). Éducation & Formation : analyse et repères. Repéré à http://instits.org/outils/documents/conflit_classe.pdf

Office Central de la Coopération à l'École (OCCE). (s.d.). Le théâtre-forum. Repéré à http://www.occe.coop/~ad57/documents/thea-forum%20fiche%20compl.pdf

Rutten, E. A., Biesta, G. J. J., Deković, M., Stams, G. J. J. M., Schuengel, C. et Verweel, P. (2010). Using forum theatre in organised youth soccer to positively influence antisocial and prosocial behaviour : A pilot study. Journal of Moral Education, 39(1), 65–78.

Webographie

Comédiens Associés. (s.d.). Prévention jeunesse – Théâtre forum. Récupéré le 24 mai 2016 de http://www.comediensassocies.com/prevention-jeunesse/theatre-forum.html

Mise au jeu. (s.d.). Interventions pour jeunes de secondaire et de Cégep. Récupéré le 24 mai 2016 de http://miseaujeu.org/secondaire-et-collegial

Le théâtre-forum (n.d.). Dans Théâtrons. Récupéré le 16 juin 2017 de http://www.theatrons.com/theatre-forum-boal.php

Ressources informationnelles disponibles pour rédiger et améliorer la fiche

Bibliographie

Centre pour l’action non-violente (CENAC). 2013. « Aborder les conflits avec le théâtre forum » - Une activité d'éducation à la non-violence. Repéré à http://www.non-violence.ch/fichiers/user_upload/boite-outils/brochures/Livret_theatre_forum.pdf

Dwyer, P. (2010). Making bodies talk in Forum Theatre. Research in Drama Education, 9(2), 199-210.

Guerre, Y. (2006). Jouer le conflit : pratiques de théâtre-forum. Paris : Harmattan

Hamel, S. (2013). When theatre of the oppressed becomes theatre of the oppressor. The Journal of Applied Theatre and Performance, 18(4), 403–416.

Singhal, A. (2004). Entertainment-education through participatory theater: Freirean strategies for empowering the oppressed. Dans A. Singhal, M.J. Cody, E.M. Rogers et M. Sabido (dir), Entertainment-education and social change: History, research, and practice, p. 377-398. Mahwah, NJ: Lawrence Erlbaum Associates.

Webographie

Office Central de la Coopération à l'École (OCCE). (s.d.). Théâtre Forum. Repéré à http://www.occe03.com/209+theatre-forum.html

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Outils
Assistance
Imprimer / exporter