Contrat pédagogique : Différence entre versions

De Wiki-TEDia
Aller à : navigation, rechercher
(Conditions favorisant l’apprentissage)
(Niveau d’expertise des apprenants)
Ligne 65 : Ligne 65 :
 
== Niveau d’expertise des apprenants ==  
 
== Niveau d’expertise des apprenants ==  
  
Cette stratégie est davantage axée sur la motivation de l'apprenant et ne nécessite pas une expertise quelconque.
+
Cette stratégie est davantage axée sur la motivation de l'apprenant et ne nécessite pas une expertise particulière.
  
 
== Type de guidage ==  
 
== Type de guidage ==  

Version du 1 avril 2017 à 16:38

À commenter


Appellation en anglais

--Elena Baraboi (discussion) 15 février 2017 à 06:52 (EST)

Learning Agreement

Learning Contract

Individual Contract

Individual Agreement

Stratégies apparentées

Contrat didactique

Contrat de réussite

Contrat de projet

Contrat de résolution de conflit

Contrat institutionnel

--Elena Baraboi (discussion) 15 février 2017 à 06:55 (EST)

Les définitions de ces stratégies apparentées présentées dans la section Milieu d'intervention devraient être ici. Ce sera plus facile et plus clair, selon moi.

Type de stratégie

Puisque cette stratégie gravite autour de la motivation de l'apprenant, il est difficile de la catégoriser. Ses caractéristiques font en sorte qu'il ne s'agit ni d'une microstratégie ni d'un modèle, elle devrait donc théoriquement se classer parmi les macrostratégies. (Il s'agit de mon humble avis, sentez-vous bien à l'aise de me corriger)

--Elena Baraboi (discussion) 15 février 2017 à 07:11 (EST)

Je suis d'accord avec l'auteure de la fiche: ce n'est pas facile parfois de trouver la différence entre la macrostratégie et le modèle pédagogique. Selon la définition sur WikiTedia, le Modèle "permet de prendre des décisions au sujet du séquençage et de l’organisation de la démarche d’enseignement-apprentissage relativement au contenu d’enseignement." Une Macrostratégie est "une sorte de stratégie pédagogique permettant d'organiser l'ensemble de la démarche d'enseignement-apprentissage dans le cadre d'une leçon, d'un cours, ou même d'un ensemble de cours ou de leçons (un programme)".

Le contrat pédagogique " is a guide to monitor and direct the student’s learning and the field instructor’s teaching. It is a joint process and negotiated agreement between the student, the field instructor, and the faculty liaison who leads the seminar. It identifies the process and content of student learning. (UFV, http://www.ufv.ca/media/assets/social-work--human-services/bsw/The+Learning+Contract+pdf.pdf) Serait-il donc correct de voir le contrat pédagogique en tant que modèle de conception de matériel, ainsi que du séquançage des activités? Je crois que oui. Une recherche plus profonde s'y impose.

Types de connaissances

Il s'agit de développer des compétences d'autogestion (autonomie et responsabilité), de communication et de négociation. Avec cela s'accompagne une prise de conscience de ses droits, de ses privilèges face à ses devoirs et son engagement. Dans ce contexte, les connaissances s'intègrent dans le domaine du métacognitif.

Description

« La pédagogie de contrat est celle qui organise des situations d’apprentissage où existe un accord négocié lors d’un dialogue entre des partenaires qui se reconnaissent comme tels, afin de réaliser un objectif, qu’il soit cognitif, méthodologique ou comportemental » (Halina Przesmycki).

Conditions favorisant l’apprentissage

Le contrat repose sur quatre principes fondateurs:

1) Le contrat est mutuel: Il s'agit d'une négociation aux termes de laquelle l'élève est libre d'accepter ou de refuser les termes.

2) Acceptation positive de l'élève: D'un côté, le contrat est écrit dans des termes qui viennent de l'apprenant et ce dernier doit comprendre qu'il s'agit de la meilleure solution pour lui. Il doit y avoir un bon degré de confiance entre l'apprenant et le responsable.

3) La négociation de tous les éléments du contrat: La flexibilité et l'ouverture sont nécessaires pour que le principe de négociation soit sain.

4) L'engagement réciproque: Alors que l'élève s'engage à respecter certaines conditions, l'institution doit aussi s'engager. Il peut s'agir de faire des suivis positifs lorsque l'apprenant accumule des périodes en respectant son contrat. Si une conséquence était prévue avant la négociation du contrat, le retrait de la conséquence ou d'une partie de la conséquence peut aussi être mis sur la table de négociation à certaines conditions.

Niveau d’expertise des apprenants

Cette stratégie est davantage axée sur la motivation de l'apprenant et ne nécessite pas une expertise particulière.

Type de guidage

DÉVELOPPE LE RAISONNEMENT

-Lors de la partie d’exploration des motivations du contrat, les élèves vont chercher toutes les raisons significatives et développent leur pensée analytique ;

-Ils vont en tirer des opinions et avis, des propositions et des décisions et expérimentent leur pensée synthétique ;

-Ils apprennent la flexibilité de l’esprit et l’ouverture aux autres idées et perceptions ;

-Lors de la négociation, l’élève va ajuster ses idées et ses opinions à la réalité. Il va écouter les autres, s’interroger, se projeter dans l’avenir, imaginer, ... Il adopte une attitude de « chercheur – découvreur ».


FAVORISE LES RELATIONS SOCIALES

-Il initie les élèves à l’autonomie et à la responsabilité à travers la liberté de décider et d’agir à l’intérieur de règles définies en commun ;

-Il leur apprend à mieux communiquer avec les autres ;

-Les élèves sont amenés à exprimer leurs idées, leurs opinions et leur goût. Ils doivent être capables de rédiger au tableau et/ou sur les feuilles de contrat ;

-Le contrat favorise l’apprentissage de la résolution de conflits. Prendre conscience qu’il a le droit d’être lui-même en négociant avec son environnement ;

-Permet aux élèves d’élaborer des règles de fonctionnement pour organiser la vie d’un grand groupe, à respecter les avis et la personnalité de chacun ;

-Aide les élèves en échec et en situation de rejet scolaire ;

-Apprendre à construire des relations interpersonnelles positives, à modifier la nature des échanges souvent conflictuels et incohérents par une meilleure formulation de ses idées, par la reconnaissance et la confiance exprimée par les autres.

Type de regroupement des apprenants

Généralement, il est de nature individuelle. Il arrive qu'un contrat soit fait entre un enseignant et sa classe.

Milieu d’intervention

Contrat didactique: Par exemple, lorsqu'un élève échoue un examen, l'enseignant peut fixer des objectifs de rattrapage et du travail supplémentaire afin d'être admissible à une ré-évaluation.

Contrat de réussite: S'applique lorsqu'un apprenant a des difficultés principalement académique. On veut réfléchir avec lui et établir un plan d'action qui va l'aider à atteindre un objectif de réussite. Lorsque le plan d'action convient à l'élève en question et à l'enseignant, l'élève s'engage à intégrer de nouvelles habitudes alors que l'enseignant s'engage à le supporter et à lui offrir l'aide nécessaire (toujours à condition que l'élève fasse sa part).

Contrat de projet: Se détache un peu du concept académique, ce dernier s'appliquera lorsqu'un élève veut élaborer un projet et mais qu'il ne peut pas l'amener seul à terme. Ainsi, il y aura négociation avec l'adulte qui peut s'engager à l'aider à condition que l'élève fasse sa part (négocié dans le contrat). Dans l'exemple du voyage, une affiche de sollicitation (décrivant les activités du voyage) est produite par l'apprenant, l'enseignant va alors vérifier l'orthographe puis assurer une diffusion dans l'école. L'élève planifie des activités de financement et si le montant nécessaire est atteint, l'enseignant va organiser la location de l'autobus, de l'hébergement et va travailler avec l'élève pour l'itinéraire.

Contrat de résolution de conflit: Dans ce contexte, le contrat vise directement un comportement indésirable. Il s'agit de l'une des variantes les plus utilisées du contrat pédagogique. Cette stratégie est réellement bénéfique pour mettre un terme à un cercle vicieux d'accumulation de conséquences négatives qui causent un désintérêt et un bris de confiance envers l'institution scolaire. C'est dans ces situations où il faut rebâtir la confiance par le dialogue et négocier un contrat qui permettra à l'élève de se fixer des objectifs et de changer de comportement en échange d'un retrait de certaines ou de l'ensemble des conséquences, selon le cas.

Contrat institutionnel: Un exemple fréquent de ce type de contrat consiste à demander à l'élève et le parent de lire les règlements de l'école dans l'agenda scolaire puis de signer comme quoi ils ont pris connaissances de règles et s'engage à les respecter. Dans cet exemple, la négociation est plutôt absente. Certain enseignant établissent les règles de la classe à partir d'une négociation avec le groupe en début d'année et officialise un document des règles auxquels tous les élèves ont participé dans un processus démocratique.

--Elena Baraboi (discussion) 15 février 2017 à 07:21 (EST)

Le milieu d'intervention de cette stratégie- ou modèle?- c'est celui scolaire, collégial et universitaire, car le but d'un contrat pédagogique est celui d'offrir à l'apprenant ainsi qu'au formateur " the opportunity to discuss expectations, individual learning and teaching styles, strengths and challenges, how to manage conflict. De plus, le contrat "determine la structure des sessions de supervision (les dates, l'horaire), la durée des sessions, etc." (http://www.ufv.ca/media/assets/social-work--human-services/bsw/The+Learning+Contract+pdf.pdf)

Conseils pratiques

Exemple de contrat tiré de la "fiche 9" du document du conservatoire de Liège:


Exemple de contrat Ecole : ................ Date : 15/09 /99 Élève : ................


Constat de la situation : J’ai du mal à lire vite. Je ne lis pas beaucoup de livres (romans). Je préfère les B.D. mais je n’aime pas lire toutes les bulles. Dans ma famille, je suis obligé de finir les livres commencés. J’ai l’impression de ne pas pouvoir lire les histoires longues.


Objectif : à quoi dois-je arriver ? Je veux augmenter ma vitesse de lecture. Je ne choisis que des livres qui m’attirent. J’ai le droit d’abandonner un livre mais je le remplace par un autre. Je m’engage à lire cinq livres et à lire les bulles des B.D.


Échéance du contrat : Six semaines ; jusqu’aux vacances de la Toussaint.


Moyens pour réussir le contrat : -Quand ? Chaque jour. -Où ? À l’école, chez moi. -Avec quelles aides ? Un autre élève, le maître, mes parents. -Avec qui ? Julien et Émilie ( même contrat ). -Quels supports ? Lecture rapide : Lexidata, Elmo 0 Lecture plaisir : deux romans, deux B.D. un documentaire animalier.


Évaluation L’évaluation sera faite par moi-même : autocorrection avec Lexidata et Elmo 0. Elle sera faite par les autres élèves à qui je présenterai les livres que j’ai lus. Le maître fera le point avec moi à la fin du contrat.


Je m’engage à remplir ce contrat pour le 20/10/11. L’élève Jérôme Signature ...................


Je m’engage à aider Jérôme en lui aménageant chaque jour un temps de travail personnel. L’enseignant Signature ...................


Nous nous engageons à aider notre enfant pour son travail à la maison. Les parents Signature ..................

Ressources informationnelles utilisées dans la fiche

Bibliographie

PRZESMYKI, H (1994). La pédagogie de contrat, Hachette-Éducation.

Webographie

Ouvrage collaboratif (Auteur non-précisé). La pédagogie du contrat. Conservatoire de Liège, Fiche 9, [Récupéré en ligne] http://baiwir.be/BAIWIR_cours/CAP_files/Fiche%209%20%20pe%CC%81gagogie%20du%20contrat.doc

Ressources informationnelles disponibles pour rédiger et améliorer la fiche

Bibliographie

PRZESMYKI, H (1994). La pédagogie de contrat, Hachette-Éducation.

MEIRIEU, P (1990). L'école mode d'emplois, ESF

Webographie

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Outils
Assistance
Imprimer / exporter