Blogue

De Wiki-TEDia
Aller à : navigation, rechercher
Ébauche

Appellation en anglais

Blog Weblog or Web log

Stratégies apparentées

Écriture collaborative
Wiki
Journal de bord
Portfolio

En comparaison avec le wiki qui est collaboratif et axé sur la construction de contenus durables, le blogue est individuel et centré sur les actualités et les contenus récents, dans un ordre antéchronologique, c'est-à-dire en ordre chronologique inversé où chaque publication peut être commentée séparément (Audet, 2010, pp.28-29).

Tout comme le journal de bord, le blogue permet de retracer l'évolution des apprentissages que réalisent les élèves. En effet, en comparant, par exemple, un billet de blogue qui date de quelques mois au plus récent, il sera possible de voir que les pensées de l'apprenant en question évoluent et que les outils linguistiques et technologiques sont davantage maîtrisés. À noter que dans le cadre d’activités apprentissage, le blogue peut être tenu par les apprenants aussi bien que les enseignants. En se basant sur la classification de Smith et Ragan (2005), le blogue est une stratégie générative (generative strategy) lorsque son succès dépend des connaissances initiales des apprenants ou exigence de leur part un certain niveau de connaissance du contenu en question. Il est requis aux apprenants de faire appel à leurs propres ressources cognitives ( own cognitive structure). Par contre, le blogue est une stratégie de rechange( supplantive strategy) lorsque l'activité est basé sur des méthodes d'enseignement traditionnel où les enseignants fournissent des informations. En ce sens, les enseignants tiennent le blogue pour enseigner un contenu aux apprenants: " suppletive instruction tends to conserve notice learners cognitive capacity for acquiring skills and knowledge related to the learning task by limiting the amount of responsability they must carry for structuring the learning situation (Smith et Ragan 2005, p.142)"

Puis, à l'instar de portfolio, cette stratégie permet également de regrouper les différents travaux des élèves, bien souvent sous la forme de textes, qui rendent compte de leur évolution. Si le portfolio est une accumulation de travaux sur support papier ou numérique que seuls l'élève concerné et l'enseignant peuvent consulter, le blogue se démarque dans la mesure où le contenu est publié sur le web : tous peuvent ainsi voir et commenter les différents billets ou articles publiés.

Ce qui en effet rapproche le plus le blogue et le portfolio, c'est que les deux sont des productions personnelles ( dossiers personnels) de l'apprenant dans le cadre d'un processus d'apprentissage. En se référant à l'approche cognitive de l'apprentissage, le blogue est crée et animé par l'apprenant ( élève ou étudiant); tandis que le portfolio désigne un ensemble de travaux, à caractère scolaire ou artistique, regroupés dans le but de présenter les réalisations et de démontrer les compétences d’une personne( OQLF).

Type de stratégie

Le blogue est une microstratégie qui peut-être utilisée de différentes façons, à différentes étapes d'un scénario pédagogique. Généralement, le blogue est utilisé pour le développement de l'écriture chez des élèves ( primaire ou secondaire), le rehaussement de l'esprit critique ou pour favoriser la maitrise d'une langue. Par exemple, il existe une étude de cas multiples, qui s’inscrivait dans le cadre du Programme de recherche sur l’écriture du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Cette étude a été réalisée au cours de l’année scolaire 2011-2012 auprès de cinq groupes d’élèves et trois enseignants du secondaire provenant de régions administratives différentes du Québec. L’objectif général était de documenter la façon dont un blogue est utilisé à des fins de développement de la compétence à écrire en classe de français ( Allaire, 2013). Son utilisation se fait dans un cadre global, durant toutes les étapes de l'étude, même dans ce contexte le blogue demeure une microstratégie.

Types de connaissances

Étant donné qu'il est souvent utilisé pour développer des compétences en écriture et suscite chez les apprenants des réflexions critiques, les activités incluant le blogue visent à mettre en œuvre des connaissances métacognitives. Celles-là sont en effet des connaissances des actions qui forment des stratégies cognitives et des stratégies d’apprentissage génériques, c’est-à-dire transversales aux champs des connaissances disciplinaires ( Wiki-TEDia, 2017). Les connaissances métacognitives sont en effet celles des actions qui peuvent être utilisées pour extraire, traiter et organiser les informations contenues dans les textes ( Anderson et al., 2001). Utilisé en tant que stratégie pédagogique dans un cours de Français, de rédaction ou d'écriture, le blogue favorise la maitrise de la matière par les différents textes personnels de l'apprenant. Selon une classification proposée par Weinstein et Mayer (1986, cité par Wiki-TEDia, 2017), les connaissances stratégiques métacognitives utiles dans les situations d’apprentissage par les textes (text-based learning) appartiennent à trois groupes : rappel, élaboration et organisation des informations.

Le blogue peut regrouper aussi des connaissances factuelles qui sont des connaissances pouvant être considérées comme des éléments ou des morceaux d'information qui sont stabilisés dans un domaine particulier et qui visent en premier lieu à faciliter la communication et l’utilisation des connaissances conceptuelles et procédurales dans ce domaine ( Wiki-TEDia, 2017). En tant que dossier personnel et outil de communication le blogue exige des connaissances factuelles. La maîtrise de celles-ci peut être jugée essentielle pour faciliter la communication et l’utilisation d’autres connaissances. ( Wiki-TEDia, 2017). A préciser que les connaissances factuelles consistent en connaissances des terminologies (termes scientifiques, termes utilisés dans une profession, abréviations, acronymes, termes conventionnelles de la représentation graphique, etc.) et en connaissance des détails et des éléments spécifiques ( sources d'information dans un champs de connaissances donné, des livres et d'autres écrits, des événements, des lieux, des personnes, des dates, etc.).

Enfin, les activités d'enseignement-apprentissage utilisant le blogue peuvent favoriser des connaissances conceptuelles. Celles-là qui sont le plus souvent des connaissances déclaratives complexes sont décrites habituellement dans l’approche cognitive en termes de schémas ou de modèles mentaux. Elles se rapportent à l’organisation et la structure d’un ensemble de catégories d’une manière systématique, leur permettant de fonctionner comme un tout(Anderson et al., 2001).

Description

En raison de la diversité de formes et d’usages des blogues, certains auteurs estiment difficile d'en donner une définition univoque. Celle qui suit est une définition consensuelle et générale proposée par Torill, Mortensen et Jill Walker ( cités par Thapliyal, 2010): les blogues sont des sites web fréquemment actualisés, souvent personnels, avec des commentaires et des liens. Un blogue contient plusieurs petits billets ( posts), souvent datés et organisés dans l’ordre chronologique inversé, de sorte que le billet le plus récent figure tout en haut sur la page principale suivi d’autres billets postés auparavant. Les billets les plus anciens sont automatiquement regroupés dans les archives. Concernant les formes et les usages variés des blogues, il est important de mentionner que certains auteurs ( blogueurs): « adoptent un ton journalistique, rapportant des informations d'intérêt public ou commentant l’actualité politique, sportive, culturelle, etc. D'autres adoptent le ton d'un journal personnel, rapportant les faits et gestes qui constituent leur quotidien à la manière d’un roman qui s’écrit au jour le jour à mesure qu’il se vit par son auteur. D'autres encore utilisent leur publication comme un espace de réflexion personnel qui, par son caractère public, leur permet de bénéficier de l’éclairage de collègues blogueurs qui s’intéressent à des sujets semblables aux leurs et qui pourront alimenter leurs réflexions par des commentaires ou des écrits complémentaires ( Asselin, 2003, cité par Vandal, 2015)».

À cause de son caractère personnel et privé, on a tendance à confondre le blogue avec un journal intime. Il s'agit là d'une analogie un peu paradoxale puisque ces journaux intimes sont livrés au regard de tous. Pour cette raison, il serait préférable d'employer l’épithète « extime » à celle d’« intime » ; « extime » désigne étymologiquement un journal intime public(Thapliyal, 2010). Dans cette optique, Torill Mortensen et Jill Walker, positionnent les blogues à la frontière de ce qui est privé et de ce qui est public. Privé pour l'auteur étant donné qu'il s'agit de sa propre production, mais les réflexions émanant de ce dossier personnel sont accessibles à tous, du moins, à ceux que l'auteur permet d`y accéder. En ce sens, Thapliyal (2010) voit le blogue comme un puissant outil de socialisation, qui pourrait susciter, par le partage entre blogeurs et lecteurs, l`acquisition de connaissances. Il fait référence aux lectures et les commentaires d’autres blogueurs qui peuvent apporter le savoir nouveau que le blogueur peut incorporer pour ainsi étoffer son texte (Thapliyal, 2010).

Le blogue propose dans la majorité des cas du contenu écrit, mais il s'avère qu'il est aussi possible d'y retrouver des contenus sous différents supports tels que des vidéos, des images, des fichiers audios, etc. Ainsi, il offre un grand éventail de possibilités pour l'enseignant dans sa planification d'activités. Plusieurs auteurs classent le blogue dans la catégorie des médias sociaux ( Allaire et al.,2011). En tant que tels, le blogue contribue à transformer Internet en un lieu d’expression et de communication, amenant ainsi de nouvelles opportunités en matière de pratiques d’écriture électronique( Allaire et al., 2011). Le blogue y compris les autres types de médias sociaux, ont gagné la ferveur du public, particulièrement les adolescents et les jeunes. Pour certains d'entre ceux-là, les nouvelles pratiques d’écriture qui découlent de l’utilisation de tels outils font non seulement partie de leur quotidien, elles sont aussi au cœur de leurs routines communicationnelles (Roy, 2009, cité par Allaire et al., 2011).

Au départ le blogue n'était pas un outil conçu pour l'apprentissage. Il était surtout utilisé comme un mode d'expression, mais de nos jours la pratique carnetière ( terme utilisé pour designer le fait de publier des billets sur le web)a considérablement évolué dans le milieu scolaire comme dans plusieurs autres secteurs de l’activité humaine ( Asselin, 2006). L'usage académique du blogue est de plus en plus répandu, il offre de nombreuses applications pédagogiques tant pour une classe en général, les enseignants et les apprenants en particulier. Vandal(2015) donne l'exemple de ces applications: - Le blogue enseignant: il s'agit d'un blogue tenu par l'enseignant dont l’objectif est d’élaborer et de transmettre de l’information. On peut y proposer des ressources pédagogiques, partager des idées d’activités à réaliser en classe, décrire comment on utilise telle ou telle technologie dans notre cours, etc., et ainsi faire profiter à des collègues enseignants de l'expertise; - Le blogue classe: peut être un travail collaboratif de la classe, où la participation de tous est exigée ( enseignant et apprenants. Ce type de blogue peut servir, tel un cahier de classe, à afficher les activités réalisées en classe (production d’activités communes, exemples de travaux d’élèves), l’histoire de la classe, le calendrier, la teneur des devoirs à rendre, etc. Par leurs fonctionnalités, les blogues de classe favorisent le partage des connaissances et la construction coopérative de projets pédagogiques entre élèves ou entre les membres d’une communauté éducative. Chaque participant peut créer des messages et répondre aux autres, contribuer à l’enrichissement et à la mise à jour des informations dans un même contexte de travail. Le blogue permet également à chacun de disposer à tout moment d’une vue globale de l'ensemble des informations; - Le blogue apprenant: chaque apprenant est encouragé a ternir son blogue de façon libre ou encadré. Les apprenants peuvent utiliser le blogue comme portfolio personnel dans lequel ils pourraient publier leurs travaux, enregistrer leur expérience en classe ou leurs réactions face à leur processus d’apprentissage. Le blogue constitue dans ce cas un outil d’analyse réflexive et d’auto-évaluation. Ils pourraient également être invités à se servir de leur blogue comme cahier virtuel dans lequel ils intégreraient, par exemple, des comptes rendus de lecture, donneraient leur avis sur des thèmes traités en classe ou encore documenteraient une recherche sur Internet (ils peuvent y ajouter des liens et des photos, classifier et organiser leur matériel).

Dans tous les cas, le blogue utilisé à des fins académiques, permettrait l'acquisition ou l'amélioration de compétences en écriture ou en analyse critique. Concrètement, imaginons une classe comme une communauté de blogueurs, en ayant en esprit cette idée: une même consigne peut susciter des réactions et des points de vue différents des élèves. La lecture des blogues de ses pairs peut permettre à un élève d’intégrer, via la les réécritures, une multitude de connaissances dans son propre texte pour l'épaissir (Thapliyal, 2010). Référence est faite de l’épaississement sémantique du texte. Pour Asselin (2006), c’est la qualité des liens que tissent les membres d`un réseau qui fait de l’utilisation des blogues un levier si puissant pour nourrir les apprentissages et rendre les apprenants de fameux demandeurs de connaissances. Il a ajoute que: En lisant et en écrivant beaucoup plus qu’à l’habitude, les élèves ont commencé à prendre un soin jaloux de l’image qu’ils reflètent sur le Web et se sont donné des règles et des procédures pour apprendre et interagir; écrire n’est pas seulement communiquer des idées; l’exercice en génère aussi!( Asselin, 2006).

Le blogue d'une classe et celui d'un apprenant en particulier visent tous deux l'acquisition ou l'amélioration de compétences ( écriture, rédaction, analyse, jugement critiques, etc.. Néanmoins, il existe une différence entre les deux types. Vandal( 2015) établit cette différence en considérant que le blogue classe favorisent le partage des connaissances et la construction coopérative de projets pédagogiques entre élèves ou entre les membres d’une communauté éducative. En effet, elle ajoute que chaque participant peut créer des messages et répondre aux autres, contribuer à l’enrichissement et à la mise à jour des informations dans un même contexte de travail(Vandal, 2015). Ce qui entraine que les apprenants puissent disposer à tout moment d’une vue globale de l'ensemble des informations et se prêtent particulièrement bien à des projets d’écriture ( Vandal, 2015). Or dans le cas du blogue apprenant, l'activité favorise l'autonomie, l'initiative personnelle. Chaque apprenant est invité à se servir de son blogue comme cahier virtuel(Vandal,2015).

Conditions favorisant l’apprentissage

L’utilisation d’un outil comme le blogue peut contribuer à prendre conscience que l’écriture est une pratique sociale (Downes, 2006; Ward, 2004, cités par Allaire et al., 2011) et qu’elle dépasse en effet largement la seule utilisation qu’on peut faire de l’écriture dans le cadre de travaux scolaires( allaire et al, 2011). Cela semble offrir, selon ces auteurs de la synthèse(Synthèse critique des connaissances sur l’écriture électronique à l’aide du blogue au primaire et au secondaire), un potentiel intéressant au regard du caractère authentique qui gagne à caractériser toute démarche d’écriture( Allaire et al., 2011).Ils considèrent, dans cette lignée d'idées, d’autres auteurs (Alexander, 2006; Boyd, 2006) qui soutiennent le potentiel cognitif du blogue. Ces auteurs approuvent que l’écriture électronique à l’aide d’un blogue permet d’inscrire le développement de la compétence à écrire à travers des orientations collaboratives qui souscrivent à des pratiques pédagogiques contemporaines fondées sur une perspective sociale de l’apprentissage( Allaire et al., 2011).

Des activités d'apprentissage utilisant le bloque comme microstratégie ( blogue tenu par apprenant) permet à l'apprenant de s’auto-analyser, de voir sa propre progression aux différentes étapes et donc d’être plus conscient de son évolution (Thapliyal, 2010). De ce fait, le blogue favorise l’auto-réflexion et l’auto-fondation qui sont aptitudes caractéristiques du sujet (Renaut, 2007, cité par Thapliyal, 2010). De nos jours, le blogue devient un outil important qui permet le développement de compétences langagières ( Mompean, 2012).

Niveau d’expertise des apprenants

Cette stratégie peut s'avérer efficace, et ce, peu importe le niveau d'expertise des apprenants. En fait, l'enseignant doit d'assurer que les réglages, au moment de la création du blogue, conviennent aux différents niveaux des apprenants. Selon que le blogue sera utilisé comme stratégie pédagogique dans un cours du primaire, secondaire ou de niveau supérieur, l'expertise nécessaire pourra être d'un niveau débitant, intermédiaire ou avancé. Les paragraphes ci-dessous détaillent de quelle manière l'enseignant ou le facilitateur pourra encadrer les différents niveaux d'apprenants:

Novice : L'enseignant contrôle le blogue et demande aux apprenants de créer un contenu adapté à cette plateforme. Il reçoit les billets des apprenants et les publie. Les apprenants peuvent alors naviguer sur le blogue, lire les billets de leurs comparses et les commenter. Depuis déjà 2006, Mario Asselin avait fait état d'une communauté regroupant des élèves du primaire, chacun d’eux disposant de blogues qui tendent à devenir des portfolios électroniques ( Asselin, 2006).

Intermédiaire : L'enseignant détermine si le blogue sur lequel les apprenants travailleront en sera un individuel ou en équipes. Par la suite, il peut déterminer quels accès il donnera aux apprenants. Ces derniers pourront créer le contenu qui s'y trouvera et devront se familiariser avec le fonctionnement de cette plateforme selon les accès qu'ils auront.

Avancé : L'enseignant demande aux étudiants de créer le blogue et son contenu en entier. Cela pourrait s'appliquer, par exemple, dans un cours du programme de technologies éducatives où les apprenants possèdent des connaissances plus ou moins approfondies du sujet ou de la matière faisant l'objet d'un blogue.

Type de guidage

Dans un contexte pédagogique comme celui-ci où le blogue est utilisée, le type de guidance privilégié est le soutien des enseignants ou tuteurs. Néanmoins, rien n'empêche aux apprenants de s'autoguider dans leur démarche puisque le blogue est avant tout un dossier personnel. Selon une recherche menée par Mompean( 2012, il est démontré que le blogue peut être utilisé dans un contexte pédagogique, et d'autres études ont montré le potentiel motivationnel non négligeable du blogue pour le développement de productions, dans un cadre socioconstructiviste, par le fait de l'engagement des apprenants dans des activités sociales qui ont du sens (Mompean, 2012). Les facilitateurs ( enseignants ou tuteurs) guident les apprenants, leur corrigent, donnent son feedback et occupent une place prépondérante dans les échanges. Mompean(2012) découvre dans sa recherche, un certain nombre d'éléments qui composent le rôle de tuteur en ligne que l'enseignant pourrait jouer: il n'est pas seulement correcteur linguistique mais aussi animateur, membre actif des débats dans une relation quasi symétrique avec les apprenants.

On peut se référer, comme l'a fait Mompean(2012) dans sa recherche, aux cinq catégories distinctes proposées par Nissen (2009, cité par Mompean, 2012) pour la fonction tutorale dans des formations en ligne (contexte spécifique des écrits sur blogues) :

- aide et stimulation cognitive ;


- rôle social et motivationnel ;


- soutien technique pour permettre à l'apprenant de se concentrer sur sa tâche académique ;


- gestion organisationnelle de la communication ;


- évaluation et définition des objectifs et des critères d'évaluation.

Type de regroupement des apprenants

L'interactivité est l`une des plus importantes caractéristiques de cette stratégie pédagogique. Les apprenants sont à la fois auteurs et utilisateurs, comme la si bien décrit Vandal (2015):

Le blogue permet une interactivité entre le créateur du blogue et ses lecteurs. Ceux-ci ont en effet la possibilité de réagir aux messages de l'auteur, d’apporter leur avis sur le blogue en général ou de lire les réactions des autres visiteurs. Les interactions peuvent alors prendre l’aspect d’une discussion entre l’auteur et le lecteur.

Pour établir cette interactivité, le regroupement peut se faire en salle de classe ou de manière virtuelle où chacun donne accès aux autres à sa blogue.

Milieu d’intervention

L'usage du blogue est maintenant courant dans divers milieux: privé, académique, professionnel, commercial et même politique. Il existe selon Christine Leteinturier (2007): les blogues de journalistes, les blogues d’hommes politiques, les blogues scientifiques, les blogues pédagogiques, les blogues d’entreprise et les blogues de jeunes.

Le milieu privé constitue le domaine par excellence de l'utilisation du blogue. Ils sont des centaines de milieux d'individus qui publient des écrits personnels sur le web et abordent des sujets aussi varies tels l'économie, les grands enjeux de société, la culture, les voyages, la religion, le sport, etc.

Dans le milieu académique, le blogue peut-être est utilisé pour développer la communication entre les apprenants, encourager un espace de débat où les élèves peuvent interagir les uns avec les autres en partageant, par exemple, leurs notes en vue d’un examen à venir ou des critiques littéraires. L’enseignant peut aussi l’utiliser pour développer un espace de consultation et d'accompagnement pour ses étudiants. Le blogue peut même servir à l'enseignement des matières comme les mathématiques(on a l'exemple du blogue-notes mathématique du coyote de Didier Müller consacré entièrement consacré à l’enseignement des mathématiques au lycée).

Au niveau politique considérons l'exemple de l’utilisation très importante des blogues pendant les périodes électorales notamment dans les élections présidentielles aux États-Unis et en France. Ces derniers temps les partis politiques utilisent couramment des blogues pour informer les électeurs de leurs activités, de leur plateforme, de leurs candidats en lice et d'autres nouvelles d’importance. Le blogue est en fait pour ces partis un outil de publicité et de propagande politique. On trouve des blogues de citoyens commentant la vie politique, des blogues présentant les activités et les projets de groupes partisans ou s'intéressant à la vie politique dans la cité(Vedel, 2000, cité par Greffet, 2007).

Au niveau professionnel, quel que soit le domaine, Le blogue offre un environnement particulièrement approprié pour réfléchir et partager ses réflexions. Comme l'a souligné Brigitte Vandal, le blogue peut ainsi servir de support pour revenir sur les expériences professionnelles, commenter un article de didactique, décrire ce qui fonctionne ou ne fonctionne ( Vandal, 2015). L’intérêt du blogue dans ce contexte, poursuit-elle, permet de bénéficier de l’éclairage de collègues qui s’intéressent à des sujets semblables et qui pourront alimenter nos réflexions par des commentaires ou des écrits complémentaires. Il constitue également un moyen efficace pour créer un réseau de connaissances.

Conseils pratiques

Pour la pratique enseignante :

  • Écrire dans un blogue permet de développer des stratégies d'écriture
  • Le blogue est aussi un outil qui peut favoriser la révision
  • L'intégration d'un blogue en classe peut favoriser la participation des élèves

L'intégration du blogue en classe doit être planifié. L'enseignant doit prévoir l'usage qu'il souhaite en faire : partager des ressources, partager des idées, soutenir l'élève. Il ne doit pas négliger la dimension publique du blogue à savoir que lorsque les élèves contribuent au blogue, ils sont encore en apprentissage, certains commentaires pourraient être blessant, l'enseignant devra donc agir à titre de modérateur(MELS, 2013). Il appartient à l'enseignant de décider quoi faire avec un blogue( tenu par lui ou par les élèves) selon les objectifs d'apprentissage. Par exemple, un enseignant peut utiliser le blogue comme espace pour communiquer avec ses élèves, mettre en évidence des problèmes spécifiques apparus en classe et en discuter avec eux, réfléchir sur le déroulement des cours ou encore poursuivre les discussions entamées en classe ou répondre à des questions demeurées en suspens ( Vandal , 2015).

Bibliographie

Allaire, S., Thériault, P. et Lalancette, E (2010). L’utilisation du blogue en milieux scolaires primaire et secondaire : des initiatives prometteuses à étayer au plan de la recherche. Recension des écrits (2004-2010), Université du Québec à Chicoutimi. Récupérer de: http://affordance.uqac.ca/publications/RapportBlogues2010-Final.pdf

Asselin, M.(2006). les blogues: de puissants outils pour faire apprendre.Vie pédagogique no 140 Septembre-Octobre 2006. récupéré le 15 octobre 2017 du site http://www.recitfga02.info/recitfga02/wp-content/uploads/2013/06/Les-blogues-de-classe.pdf

Allaire, S., Thériault, P., Gagnon, V. et Lalancette, E (2011). Environnements d’apprentissage intégrant le blogue au primaire : de la dimension affective à la dimension cognitive de l’écriture, Université du Québec à Chicoutimi. Récupérer de: http://affordance.uqac.ca/publications/Rapport-Blogues2010-2011-v19.pdf

Allaire, S., Thériault, P., Gagnon, V. et Normandeau, I (2013). Étude de cas multiples sur le développement de l’écriture dans des classes du secondaire utilisant le blogue, Université du Québec à Chicoutimi.

Audet, L. (2010). WIKIS, BLOGUES ET WEB 2.0. Opportunités et impacts pour la formation à distance. Récupérer de: http://archives.refad.ca/nouveau/Wikis_blogues_et_Web_2_0.pdf

Bélanger, M. (2008). Les blogues en 3e secondaire au programme PROCTIC : une pratique pédagogique porteuse de réussite, école secondaire Les Compagnons-de-Cartier, Commission scolaire des Découvreurs.

Brahimi, C. (2011). L'approche par compétences : un levier de changement des pratiques en santé publique au Québec. Récupérer de: https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1228_ApprocheCompetences.pdf

Brunsell, e. Et c. Cimino (2009). “Investigating the impact of weekly weblog assignments on the environment of a Secondary biology course”, In Education – Exploring our Connective Landscape, vol. 15, n° 2, p. 39-55.

Greffet, F. Les blogues politiques :Enjeux et difficultés de recherche à partir de l’exemple français. Récupéré le 15 novembre su site https://communication.revues.org/883

Leteinturier,C. « Annabelle KLEIN (dir.) (2007), Objectif blogues ! Explorations dynamiques de la blogosphère », Communication [En ligne], Vol. 28/1 | 2010, mis en ligne le 25 septembre 2011, consulté le 28 novembre 2017. URL : http://communication.revues.org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/2183

Lebrun, M. et Lacelle, N. (2010). « Blogues, réseaux sociaux et langue(s) ». http://id.erudit.org/iderudit/61589ac

MELS, (2013). Écriture 2.0 : La rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture, Programme de recherche sur l’écriture publié en 2013 par le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec. Récupéré de http://www.mels.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/PSG/recherche_evaluation/Ecrire2.0_2014s.pdf

Mompean, A. R. (2012. Analyse des pratiques d'interaction et de feedback dans un blogue pour l'apprentissage de l'anglais. Récupéré le 07 octobre 2017 du site: http://alsic.revues.org.tlqprox.teluq.uquebec.ca/2493

Thériault, P., et collaborateurs (2012). «Cas illustratifs de l’utilisation du blogue au primaire comme facteur motivant à l’écriture», Vivre le primaire, vol. 25, n° 2, p. 18-19.

Thapliyal, B.(2006). Le sujet écrivant, des journaux intimes aux blogues : quels enjeux pour la didactique de l’écriture ?. Récupéré le 10 octobre 2017 du site http://recherchestravaux.revues.org/320

Vandal, B. (2006). Blogues et éducation- Tour d`horizon. Récupéré le 10 octobre 2017 du site http://carrefour-education.qc.ca/sites/default/files/images/dossiers/blogues_tour_horizon.pdf

Webographie

http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1228_ApprocheCompetences.pdf

http://www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/bibliotheque/dictionnaires/internet/fiches/8370242.html

http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=3070

http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2007/12/19/c-est-quoi-un-blog_960159

http://www.over-blog.com/offres-blog/definition-blog.php

http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/blogue/

http://zeroseconde.blogspot.com/2005/06/blog-rentre-dans-le-petit-larousse.html

http://recitmst.qc.ca/TBI-et-la-strategie-des-3-O

http://zoom.animare.org/zoom

http://cours.ifmadrid.com/prof/le_blog.htm http://eduscol.education.fr/lettres/pratiques/tic/blogs

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/schumaines/educationcivique/Pages/2012/131_2.aspx

http://flenet.rediris.es/blog/carnetweb.html

http://www.ddec35.org/r2-84-blog--des-animtice-des-1er-et-2nd-degres.php

http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/archives/travail-apprentissage-collaboratifs/outils-collaboratifs-enseignement/utiliser-les-blogs

http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/PSG/recherche_evaluation/Ecrire2.0_2014s.pdf

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Outils
Assistance
Imprimer / exporter