"Regarde papa se fait arrêter"

De Wiki-TEDia
Aller à : navigation, rechercher

Source de l'histoire

Cette histoire s’est déroulée, il y a plusieurs années, dans un service de garde privé durant la période des départs des enfants.

Protagoniste

Cette histoire marque mes débuts dans le monde de l’éducation à l’enfance lors d’un stage en service de garde. Le dilemme éthique implique la directrice de la garderie, l’enseignante qui supervise le stage et moi, la stagiaire!

Voici ce qui s'est passé...

Le local attribué aux départs des enfants était orné d’une très grande fenêtre. Un marche -pied y était installé permettant aux petits curieux d’observer l’arrivée des parents. Des cris de joies et d’excitations retentissaient à tous moments me signalant ainsi l’arrivée tant attendue des parents. L’excitation était particulièrement palpable puisqu’une longue fin de semaine s’annonçait. À un certain moment, les exclamations inhabituelles des enfants attirèrent mon attention. Je me dirigeai donc vers la fenêtre pour y observer une situation inattendue. Gyrophares allumés, des policiers sommaient un homme de sortir de son véhicule pour le mettre en état d’arrestation. L’homme en question était le père d’un des bambins de la garderie. Ma réaction fut de fermer les rideaux afin d’éviter cette scène à l’enfant et reprendre le contrôle de la situation qui dégénérait. Au même moment, la directrice entra en trombe dans le local. Croyant que sa présence avait pour but de m’aider à sécuriser le groupe, mon sentiment de soulagement fut vite remplacé par le désarroi et l’incompréhension totale. À mon grand étonnement, elle se dirigea tout droit vers la fenêtre agrippant au passage le bras de l’enfant. « Regarde, papa se fait arrêter; c’est ça qui arrive quand on n’écoute pas les consignes! » Et moi, je restai là sans bouger, figé par l’incompréhension, la peur et la colère. La scène terminée, satisfaite de son intervention, la directrice me laissa seule avec un enfant brisé, au milieu du brouhaha des départs des enfants et des commentaires désobligeants des parents venant d’assister à l’arrestation. Je fis de mon mieux pour sécuriser l’enfant, le berçant jusqu’à l’arrivée de sa mère. Ne sachant quoi faire, je rapportai la situation à mon enseignante, qui me signifia que ce genre de situation se reproduisait souvent en milieu défavorisé. Elle m’offrit tout simplement de terminer mes heures de stage dans un autre service de garde. Si j’ai choisi de classifier cette histoire dans les valeurs concernant la sécurité, c’est que selon moi, cette situation touche doublement cette valeur. Habituellement, malgré ses imperfections, la famille est synonyme de sécurité pour le jeune enfant. Être témoin de l’arrestation de son parent, bouscule sauvagement cette sécurité et peut être lourd de conséquences pour le bambin. De plus, le désintérêt marqué de l’enseignante à l’égard de cette situation troublante a bousculé mes convictions, ainsi que la confiance que j'accordais à l'adulte qui (je croyais) devait me soutenir. L’image sécurisante que représentait l’enseignant pour moi se dissipa par cette mauvaise expérience et sa crédibilité devint moindre à mes yeux.

Questions

Selon –vous, quelles étaient les intentions de la directrice? Croyez –vous que cette intervention aurait pu être plus adéquate et de quelle manière? En tant que directeur/directrice, quelles auraient été vos interventions à l’égard des enfants? À l’égard de la stagiaire? Selon vous, l’enseignante a-t-elle agi adéquatement? Pourquoi? Comment auriez-vous agi si vous aviez été le/la stagiaire? Seriez-vous retourné terminer votre stage à ce service de garde?

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Outils
Assistance
Imprimer / exporter