"Elle doit être sauvée""

De Wiki-TEDia
Aller à : navigation, rechercher

Source de l’histoire Cette histoire est issue d’une conversation animée entre des enseignants lors d’une soirée amicale. Lors de cette rencontre, les personnes racontaient les situations qui ont suscité un questionnement éthique dans leur pratique de l’enseignement.

Les protagonistes Il s’agit de Paul qui enseigne des matières reliées au domaine de la santé dans une université à Montréal et a également une pratique privée dans laquelle il consacre quelques heures à une clientèle bien établie. Il témoigne d’une situation survenue avec l’une de ses étudiantes, Josiane. Elle suit des cours à temps partiel afin de compléter un Bac. inachevé. Elle travaille également dans un centre d’hébergement privé pour les personnes atteintes de troubles en santé mentale.

L’histoire Paul enseigne depuis plusieurs années un cours en lien avec la santé mentale et chaque année amène un lot d’étudiants issus de divers horizons. Josiane est l’une d’entre elles et Paul nous en fait le portrait. C’est une personne dont l’âge est au-dessus de la moyenne de la classe. Elle travaille à temps plein et elle souhaite réussir le cours de Paul afin de parvenir à achever un Baccalauréat. Celle-ci travaille dans une maison d’accueil pour personnes ayant des troubles de santé mentale. Depuis plusieurs années et de manière quotidienne elle est en contact avec des personnes ayant des difficultés cognitives. Ce cours la motive énormément et elle est convaincue de pouvoir y trouver un continuum au développement de ses compétences auprès d’une clientèle particulière. Paul ajoute que Josiane a démontré au cours de la session une participation exemplaire au bénéfice de tous. Elle faisait partager sa propre expérience et donnait des exemples personnels qui venaient illustrer sa compréhension des concepts et des notions à acquérir. Les évaluations se font en 3 parties 2 examens et un travail de compréhension. Ce dernier est excellent, mais elle échoue aux deux examens d’évaluation pour obtenir une note finale de 47/100, ce qui constitue un échec. Paul savait que la réussite de ce cours était indispensable dans le cursus de Josiane et il ne pouvait se résoudre à placer cette étudiante en échec. Il décide alors de repasser l’ensemble des travaux de Josiane pour réaliser que les réponses données à l’examen final ne correspondent pas à la compréhension et les démonstrations des concepts faites en classe ou même dans le travail de Josiane. Sans en informer cette dernière, Paul décide alors d’augmenter sa note afin qu’elle puisse réussir le cours à 55%.

Questions : Est-ce que Paul a réagi de façon équitable pour le reste des étudiants de la classe ? A-t-il un débordement d’empathie qui aurait trahi un devoir d’impartialité face à l’évaluation des étudiants ? S’est-il senti plus proche de cette étudiante, celle-ci étant de l’âge de Paul et tout comme lui, connait la réalité d’être en contact avec des personnes avec des troubles cognitifs ? Aurait-il dû demander à Josiane de repasser un examen dans d’autres conditions ? Aurait-il dû l’informer de la modification de sa note originale ?

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Outils
Assistance
Imprimer / exporter